Société

Développement de l’exploitation des ressources stratégiques. Un atelier national pour la mise en place d’une politique nationale à l’endroit de la filière « bambou» aura lieu les 20 et 21 octobre prochains à Antananarivo. Initiée en 2013 par le Programme de soutien aux pôles de micro-entreprises rurales et aux économies régionales de Madagascar (Prosperer) et l’Inbar, Organisation internationale œuvrant pour la promotion et le développement de la filière « bambou » regroupant actuellement plus de 41 pays, cette politique sera sous l’égide du ministère de l’Environnement. Le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage participe également à l’instauration de cette politique.
Lundi, un taxi-brousse qui faisait route vers Toliara a été intercepté par des bandits à Amparalava, une localité située à 25 km de Sakaraha, District d’Ankazoabo. Les quatre coupeurs de route n’ont pas hésité à ouvrir le feu sur les passagers, touchant ainsi trois d’entre eux. Cependant, l’un des passagers est un gendarme travaillant au sein de la compagnie d’Ankazoabo.  Par ailleurs, les bandits ont fait main basse sur des sommes d’argent dont le montant s’élève à un million d’ariary, mais aussi sur les bagages des victimes. Toutefois, la totalité du montant volé n’a pas pu encore été déterminée. Après un…
Attendu depuis plus de 20 ans. Le recensement général de la population et de l’habitat de Madagascar se tiendra en août 2017, selon les prévisions. « La réalisation du recensement dépend de la situation politique et sociale dans le pays. En fait, les 2 recensements effectués depuis l’indépendance ont toujours traîné à cause des évènements survenus dans le pays.
Au lendemain du déferrement devant le Parquet des neuf inculpés dans le meurtre de Magalie et Romain à Sainte-Marie, le procureur du Tribunal de première instance de Toamasina, Lauret Thierry Rajaonah, a fait face à la presse locale. Il a affirmé l’existence d’une entraide entre la France et Madagascar pour la quête de la vérité dans cette affaire.
Rentrée scolaire perturbée et même incertaine pour les lycées publics de la Capitale. Plusieurs Syndicats d’enseignants au sein des lycées publics, dont l’Aneffa (Association nationale des enseignants fonctionnaires et Fram en activité), menacent de reprendre la grève. En effet, les revendications déposées depuis le moi de mai dernier auprès des responsables étatiques demeurent sans suite depuis plusieurs mois maintenant, malgré les affirmations de ces derniers de concrétiser les demandes.
Le motard, blessé lors d’une collision avec un « taxi-be »,  immatriculé 9210 TV, devant l’hôtel Le glacier, le jeudi 1er septembre dernier, se trouve actuellement dans une situation difficile. En effet, alors que les frais de son hospitalisation ne cessent de grimper en raison de la gravité de sa blessure, le propriétaire et le chauffeur du véhicule l’ayant embouti n’ont rien pris en charge jusqu’ici. Pire, en ne donnant plus signe de vie, ces derniers donnent l’impression de vouloir se défiler.
Samedi, les éléments de la Sûreté urbaine d’Antananarivo de la Police nationale ont arrêté six personnes pour trafic et usage de drogue dans le quartier des 67 ha. En effet, ces dernières ont détenu 40g de cocaïne et de 40g d’héroïne. Ces interpellations ont été rendues possibles grâce à un renseignement fiable mis à la disposition de la Police dénonçant cet usage illicite de drogue dangereuse. La suite du renseignement a conduit les limiers de la Police sur la piste d’un couple habitant le même quartier. Sans tarder, les policiers ont procédé à une perquisition chez les époux.

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff