Société

Développer l’entrepreneuriat dans une zone rurale. Tel est l’objectif  de l’école d’études en anglais Eli (« English language institute ») et du réseau Inbar (« International network for bamboo and rattan») dans la formation des jeunes intellectuels de Moramanga. Basée sur l’agriculture, cette formation sera « sur le tas », et sera réalisée pour un emploi-formation des jeunes ruraux.
Un autocar de marque Renault Super Goélette, faisant route vers la Capitale, a buté un talus samedi après-midi à une quarantaine de kilomètres d’Ambatolampy sur la Rn7, faisant ainsi deux morts, un enfant et sa mère, ainsi que 30 blessés. Parmi ces derniers, 17 sont sérieusement touchés, présentant soit de multiples fractures, soit de graves lésions.

Bâtiment hors normes - Fermeture de « Tia Shop »

Publié le vendredi, 16 septembre 2016
Une mesure de sécurité. La « villa Avobe » sise à Analakely, abritant le centre commercial « Tia Shop » et « Tia Com », a été fermée depuis hier. Il s’agit d’une fermeture sous scellée, effectuée par des responsables auprès de la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua) accompagnés par des éléments de la Police municipale et nationale, dans la matinée.

Maroantsetra - La tension tarde à diminuer

Publié le vendredi, 16 septembre 2016
24 heures après l’émeute populaire, le calme est revenu dans la ville de Maroantsetra.
15 ans et déjà sensible à la « démocratie », dans son véritable sens. Ils ne sont pas nombreux à s’affirmer, et pourtant plusieurs adolescents malagasy sont sensibles à la situation politico-sociale et à l’instauration d’une véritable démocratie à Madagascar. Faisant preuve d’une grande objectivité, ces jeunes osent émettre leur avis sur la pauvreté, les inégalités, ou encore la corruption à Madagascar.
Une question d’organisation personnelle. Bon nombre d’écoles catholiques, notamment celles localisées à Antananarivo, ont fixé leur rentrée scolaire pour le 20 septembre prochain.
Durant deux jours, hier et avant-hier, la ville de Maroantsetra a vécu au rythme d’une émeute populaire sans précédent. La cause a trait à l’arrestation de l’ex-maire de la localité, Rodrigue, par la Police locale mardi dernier. Une arrestation motivée par la plainte déposée par un opérateur économique dans le secteur vanille avec qui l’ex-maire, également collecteur, était en partenariat d’affaires.

Fil infos

  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être
  • Naina Andriantsitohaina - Acta non verba
  • Nantenaina Rakotonirina - Un maire rassembleur
  • Défaite du TIM dans la Capitale - Autopsie d’une débâcle annoncée

La Une

Editorial

  • Impunité parlementaire ?
    Les députés ont adopté, en séance plénière, une résolution pour la libération de leurs pairs Hasimpirenena Rasolomampionona, élu à Fandriana et Raveloson Ludovic élu à Mahabo, incarcérés pour des affaires qui les concernent personnellement. Suite à la recommandation de la Commission permanente chargée de l'examen des demandes de suspension de la détention, des mesures privatives et restrictives de liberté ou de la poursuite d'un député présidée par Rakotomalala Lucien, député élu à Morombe, les députés ont pris la résolution de libérer les deux élus. Le Bureau permanent est chargé de le transmettre à qui de droit. A charge pour le Gouvernement et la Justice de prendre leurs dispositions. Evidemment, le comportement pour le moins corporatiste crée des vagues.  

A bout portant

AutoDiff