Publié dans Société

Mise en place d’un télescope à Madagascar - Telma cède ses installations à Arivonimamo!

Publié le vendredi, 28 octobre 2016

Vers la mise en œuvre d’un projet mondial. L’observatoire malagasy de radio astronomie (Omra), par l’intermédiaire du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Mesupres), peut désormais utiliser les installations de Telma, sises à Arivonimamo, pour effectuer tous les travaux de recherche liés au projet « Square Kilometer Array ». Ce projet mondial va permettre la mise en place du plus grand télescope du monde en Australie et en Afrique du Sud. Une partie des équipements y afférents va être installée à Madagascar, suite à l’accord de coopération conclu en mars 2015.

La Grande Ile a d’ailleurs soutenu la candidature sud-africaine pour l’hébergement de ce site. Telma a ainsi mis à la disposition de l’Omra ses antennes, bâtiments ainsi que les différents équipements ou encore les matériels techniques et scientifiques pour effectuer tous les travaux de recherche. Ceci pour réaffirmer son engagement à promouvoir la recherche scientifique malagasy et internationale.  

« Telma Madagascar est fier de contribuer à ce projet extraordinaire. Cet observatoire va profiter à nos scientifiques malagasy, à tous les chercheurs et à tous les étudiants, ce qui rejoint également une de nos ambitions de promouvoir la recherche scientifique », confirme l’administrateur directeur général dudit groupe de télécommunications, en la personne de Patrick Pisal-Hamida. Une déclaration faite à l’issue de la signature de convention de partenariat entre les 2 parties, en présence de l’ambassadeur de l’Afrique du Sud dans le pays, hier au siège du Mesupres à Fiadanana. 

« Une étape importante pour la recherche et pour la science est franchie ce jour entre nos 2 pays, à travers cette signature. Grâce à une telle initiative, nous avons plus de chance de résoudre les grandes questions autour de l’univers et d’apporter des réponses aux grands défis du développement », a ajouté l’ambassadeur d’Afrique du Sud, Maud Dlomo. Pour sa part, le technicien malagasy en charge du projet, Charles Ratsifaritana, a défini les domaines de recherche concernés par la mise en place du télescope.

« L’Economie, l’agriculture, l’informatique, la santé, etc.,  figurent parmi les domaines liés à toutes les recherches sur l’univers. Grâce à toutes les données recueillies, nous pourrions par exemple mieux gérer nos activités de production. Par ailleurs, c’est une opportunité de promotion de la filière « recherche scientifique » auprès de nos jeunes», a-t-il conclu.

Recueillis par Patricia R.

Fil infos

  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs
  • Représentations extérieures de Madagascar - 18 postes d'ambassadeur, trois représentants permanents, trois consulats généraux  à pourvoir
  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

La Une

Editorial

  • Ntsay, le maestro !
     Au fil des jours, des semaines et mois, Ntsay Christian se confirme de façon incontestée à son poste. Qui aurait cru que cet ancien haut fonctionnaire du Bureau international du Travail (BIT)  en poste à Antananarivo serait encore là où il est, au palais de la Primature à Mahazoarivo. Nommé le 4 juin 2018 en tant que Premier ministre de « consensus », ce natif du grand Nord, 58 ans révolus, à la surprise générale, maîtrise les arcanes de l’Administration. Normalement, prévu pour ne durer que le temps d’organiser l’élection présidentielle anticipée, Ntsay y reste toujours un an et deux mois après et contre toute attente son aura augmente imperturbablement en envergure. Le mouvement des « 73 députés pour le changement » en avril 2018 porta un coup fatal pour le régime HVM de Rajaonarimampianina Hery. Trop habitués à … taper contre tout mouvement de contestation, Rajao et ses acolytes commirent l’irréparable ce jour…

A bout portant

AutoDiff