Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Fête de la Toussaint - Aucun « pont » décrété

Publié le vendredi, 28 octobre 2016

Déception. La plupart des travailleurs espèrent passer un long week-end pour la Toussaint, mais en vain. Ni le Conseil de Gouvernement ni celui des ministres n’a décrété une journée chômée et payée pour ce lundi 31 octobre, malgré les nombreuses attentes. « Il fallait s’y attendre. Les dirigeants actuels n’ont jamais accordé de pont, contrairement à ceux d’avant.

Pourtant, ils se permettent de multiplier les voyages et vacances tant à Madagascar qu’à l’étranger. Pendant ce temps, les contribuables paient leurs dépenses en travaillant dur pour combler la caisse de l’Etat », constate un cadre auprès d’une Institution publique localisée dans la Capitale. Effectivement, le Conseil des ministres se fera la semaine prochaine dans la ville d’Antsiranana, où tous les dirigeants vont plutôt se détendre après quelques heures de concertation. Cette décentralisation de l’administration a débuté le mois dernier à Toamasina.

Week-end à la campagne

Malgré l’absence d’un pont, bon nombre de citadins envisagent de quitter la ville des Mille pour rejoindre leurs villages à partir de samedi prochain. « La fête de la Toussaint est pour nous une occasion de rendre visite à nos familles d’une part et à déposer des gerbes au tombeau familial, de l’autre. C’est un rendez-vous à ne pas rater, même sans l’octroi d’une journée chômée pour lundi. Nous devrions juste arranger notre programme, en quittant la ville dès demain après-midi (ndlr ce jour) pour y revenir dimanche», témoigne Perle R., une mère de famille originaire de Moramanga mais qui habite à Antananarivo.

Comme notre interlocutrice, certains habitants envisagent d’avancer le dépôt de gerbes pour ce week-end et se reposer chez eux durant la journée du 1er novembre, après avoir travaillé le lundi. Notons que les réservations auprès des coopératives de la zone régionale et nationale augmentent depuis hier. Certains transporteurs en profitent pour réviser à la hausse leur tarif, comme à l’accoutumée.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface

Editorial

  • Le bon choix !
    A quelques encablures de la date fatidique du 27 mai, il faut mettre le paquet. Le régime IEM doit concentrer tous les efforts pour que le pays ne rate pas le coche. Un tournant décisif pour tous les Malagasy et une étape cruciale pour les tenants du pouvoir ! Tout dépend du choix intime de chacun dans le secret de l'isoloir. Cette fois encore, le verdict des urnes impactera sur l'avenir des 25 millions de Malagasy. En effet, un bon choix dans les urnes comblera le pays de la sérénité et de la prospérité.  

A bout portant

AutoDiff