Publié dans Société

Institut Pasteur de Madagascar - Plus de 250 stagiaires formés par an

Publié le lundi, 31 octobre 2016

 Participation active à l’éducation et au développement des jeunes chercheurs. L’Institut Pasteur de Madagascar (Ipm) œuvre dans la promotion des chercheurs malagasy. L’établissement  forme en moyenne plus de 250 étudiants et stagiaires par an. Parmi ces derniers figurent des membres du personnel médical et scientifique, ainsi que des techniciens nationaux et internationaux.

Les jeunes formés par l’Ipm peuvent participer à des programmes nationaux et internationaux. Ils reçoivent également des bourses, dont la bourse Girard, ainsi qu’à des cours internationaux principalement dispensés en collaboration avec le Réseau international des Instituts Pasteur (Riip). Plus de 10 cours et formations nationaux, régionaux et internationaux avaient été dispensés à l’Institut entre 2014 et 2015. L’Institut Pasteur regroupe 33 établissements sur les cinq continents. A Madagascar, 72 sites de surveillance sentinelle de maladies sont regroupés sur tout le territoire, impliquant 107 agents communautaires.

Les démos labos appréciés 200 élèves en classe du 3ème issus du Collège d’enseignement général (Ceg) d’Avaradoha ont pu visiter les journées portes ouvertes organisées par l’Ipm, la semaine dernière. Un effectif large pour une première édition durant laquelle l’institut a exposé son travail, ses activités en laboratoire ainsi que les recherches qu’il effectue, en vue de « faire apprécier la science aux enfants et de susciter des vocations ». Les démos labos ont été très appréciées par les élèves venus sur place.

Découvrant pour la première fois les faces cachées de l’Ipm, certains visiteurs ont témoigné être très intéressés et vouloir eux-mêmes participer à la lutte contre la rage plus tard, une mission qui fait de l’établissement médical sa renommée dans l’île. « C’est une première édition. Pour cette année, nous n’avons invité que les élèves du Ceg d’Avaradoha. Ce fut une première, à la fois satisfaisante et très intéressante », a affirmé Elsa Rason, responsable de communication au sein de l’Ipm, samedi dernier. En effet, les organisateurs ont été ravis de cette première édition, et affirment qu’une autre pourrait éventuellement se faire l’année prochaine, avec la perspective d’inviter des élèves issus d’autres collèges et lycées de la Capitale.

T.S.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff