Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Santé - 14 % des Malagasy sujets à des problèmes de l’audition

Publié le mercredi, 01 mars 2017

Les frais de transport ne seront pas révisés à la hausse malgré l’augmentation de prix des carburants, le 1er mars dernier. « Les tarifs à 400 et 500 ariary sont conservés », d’après les explications du président de l’Union des coopératives de transport urbain (Uctu), Bernardin Andriambinintsolomora, hier, joint au téléphone. Une décision prise par l’ensemble des représentants de coopératives à l’issue d’une réunion hier avec l’Uctu.


Le prix des carburants a enregistré une augmentation de 80 ariary, le 1er mars, à minuit. L’essence est désormais affichée à 3 800 ariary, le gasoil à 3 230 ariary. Le pétrole lampant est resté à son prix fixe de 2 370 ariary. Une des raisons pour lesquelles le prix du ticket de bus a été révisé. L’Uctu calme toutefois le jeu face à cette dernière hausse. D’autant plus que la plupart des « taxis-be » ont remis leur tarif à 400 ariary, si le pourcentage des coopératives ayant fixé le frais à 500 ariary avoisinait les 60 % au début du mois de février. La majorité des « taxis-be » appliquent l’ancien tarif de 400 ariary. Certaines coopératives, qui ont déclaré la hausse auprès de l’Uctu, acceptent finalement que les passagers paient 400 ariary, s’ils avaient été inflexibles au début du mois de février. D’autres coopératives, qui ne se sont nullement alignées avec l’Uctu et ont maintenu leur tarif à 400 ariary, affichent sur les portières, ne plus pouvoir appliquer les tarifs réduits pour les courts trajets.
Tiasoa Samantha

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés

La Une

Editorial

  • Et le combat continue !
    Les Barea, version compétions africaines CAN et CHAN ou mondiales, viennent de rehausser la dignité du pays et conforter l’assise de la fierté et l’unité nationale. L’équipe à Faneva Ima franchit le cap de niveau continental jamais atteint jusque-là. Nicolas Dupuis, le chef d’orchestre reconnu et respecté lançait royalement sur orbite le Onze national. La Nation toute entière manifestait sa reconnaissance. Le Chef de l’Etat s’était personnellement investi et cela pour redorer le blason et soutenir le sport notamment le football à Madagascar. Tout compte fait, les 25 millions de Malagasy sont fiers de l’exploit inédit de nos héros. Maintenant, le plus important consiste à poursuivre et redoubler d’efforts car le plus dur et le plus ardu restent encore et toujours à faire. Et le combat continue !La 10 ème édition des Jeux des îles débute ce jour à l’île Maurice et ne se terminera que le 28 juillet prochain. Madagasikara,…

A bout portant

AutoDiff