Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Faux-visas et fausses cartes de résident - Quid des autres complices 

Publié le mardi, 14 mars 2017

Plus de deux semaines après l’arrestation à Ankorondrano, puis l’incarcération provisoire d’un homme poursuivi pour être le cerveau de fabrication de faux visas et de fausses cartes de résident vers fin février dernier, l’opinion s’interroge sur la suivie de l’enquête. Certes, une perquisition chez son complice, actuellement en cavale, a permis de trouver, outre les faux documents, du matériel de falsification en vue de fabriquer des faux documents mais aussi un revolver chargé de quatre munitions.

De leur côté, deux employées du ministère de l’Intérieur, également ses complices présumées, croupissent en prison. Le reste du réseau, puisqu’il s’agit d’un, semble bien n’avoir pas été du tout inquiété, depuis. Les enquêteurs, quoique leur promesse de mettre la main sur les autres membres du réseau dans le meilleur délai,  n’arrivent toujours non plus à mettre la main, ni sur les deux autres employées dudit ministère actuellement recherchées, ni surtout sur le résident d’Ivandry chez qui, les faux papiers et le matériel de falsification ont été découverts.

Au train donc où vont les choses, l’opinion craint qu’il existe quelque part une certaine volonté afin de chercher à faire passer l’affaire sous silence. Au pire, ses victimes, qui sont en majorité des Chinois, des Français ou des Indo-pakistanais soupçonnent que, comme dans la loi du silence caractéristique de la mafia, le présumé cerveau ne soit amené à ne pas finalement dénoncer les autres membres du réseau.
Il est à rappeler qu’après une plainte déposée par le ministère de l’Intérieur sur l’existence d’un réseau de faussaires, les gendarmes ont démarré une enquête vers la fin de l’année dernière. Ce fut ainsi qu’après avoir réussi à échapper aux Forces de l’ordre, les traces du  commanditaire supposé ont fini par être repérées du côté d’Ankorondrano. A l’époque, les enquêteurs l’ont arrêté à bord de sa belle voiture allemande. Après son auditoire dans les locaux du « Toby Ratsimandrava » de la Gendarmerie nationale, il a été placé sous mandat de dépôt à Antanimora tout comme les deux employées du ministère de l’Intérieur. Mais depuis, plus rien.
Franck Roland

Fil infos

  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française

La Une

Editorial

  • Choix judicieux et responsable
    Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique…

A bout portant

AutoDiff