Publié dans Société

Tsaralalàna - Une Indo-pakistanaise retrouvée morte et ligotée

Publié le mercredi, 15 mars 2017

Une femme d’origine indo-pakistanaise de 61 ans a été retrouvée morte de façon curieuse dans son domicile à Tsaralalàna. La victime n’a en effet aucune trace de blessure, du moins selon un premier constat sur place. Son cadavre a été retrouvé gisant sur les marches d’un escalier de l’appartement, les poignets liés.

C’étaient ses proches qui auraient fait en premier la découverte macabre en voulant lui rendre visite. Aussitôt, ils ont informé les Forces de l’ordre qui se sont alors rendues sur place pour un constat d’usage. Pour le moment, rien ne transparaît de l’origine du décès de la sexagénaire. Les premiers éléments de l’information ont toutefois révélé que la défunte vivait seule. Il n’a pas été également mentionné s’il y avait du vol ou non chez elle. Les enfants de la défunte possèdent un commerce situé pas très loin de son domicile. Tous les matins, ils ont l’habitude de rendre visite à leur mère. D’ailleurs, c’était d’ailleurs de cette façon qu’ils ont dû se rendre à l’évidence de sa mort. Selon les enquêteurs, il serait trop tôt d’avancer
quoi que ce soit afin d’essayer de donner une quelconque explication à l’affaire même si la thèse d’un meurtre a été privilégiée.

La dépouille de la victime a été transportée à la morgue de l’hôpital Hjra Ampefiloha au cours de la journée d’hier. En attendant, la Brigade criminelle d’Anosy a démarré une enquête mais n’arrive toujours pas à déterminer la cause du décès de la sexagénaire. En quelques jours, il est vraiment inquiétant d’apprendre que quatre femmes ont été attaquées chez elles, si la thèse d’une agression s’avérerait juste dans le cas de l’Indo-pakistanaise de Tsaralalàna. L’enquête se poursuit.
Franck Roland

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff