Publié dans Société

Ivato - Un couple de Chinois sauvagement assassiné

Publié le vendredi, 17 mars 2017

Stupeur mêlée d’horreur chez les employés d’un hôtel, la nuit du mercredi à Ivato. En effet,  le spectacle d’une effroyable effusion de sang s’offrait à leurs yeux. Les corps sans vie de deux Chinois, une femme et un homme, ont été retrouvés dans une chambre de l’établissement. Les membres du personnel se sont alarmés en ne voyant pas leurs clients se manifester. Selon un premier constat, les victimes qui sont des époux, auraient été sauvagement assassinées car leurs corps portaient des traces de multiples blessures occasionnées à la fois comme avec un objet tranchant, ou par des coups violemment assenés, du moins selon une source auprès de la Brigade criminelle.

Lors de notre investigation,  il manquait encore certaines précisions à propos de ce double assassinat. L’un des seuls éléments qui a filtré, c’est que les victimes étaient des investisseurs sans qu’on n’ait pas su dans quel domaine elles opéraient. La source policière s’est simplement bornée à dire que le couple a été déclaré porté disparu depuis le 15 mars dernier.  « C’est la seule chose qu’on puisse vous dire, du moins pour le moment, la Police étant encore en pleine investigation », nous assure-t-on encore. A la question donc de savoir s’il pourrait avoir l’ombre d’un possible règlement de compte impliquant la diaspora chinoise du pays dans cette affaire, la Police d’affirmer que l’hypothèse n’est pas à exclure. Mais en attendant que les enquêteurs puissent apporter un éclaircissement valable, gageons que cette affaire suscite toutes les supputations. Des observateurs ont été ainsi amenés à croire que les époux se seraient entretués pour un motif qui échappe au commun des mortels. D’autres privilégient la piste d’un acte de banditisme banal, bref tous les pronostics susceptibles de répondre à toutes les questions non éludées.

De nombreux Chinois résidant au pays ont déjà subi des agressions de ce genre, mais celles qui se sont récemment produites à Ivato dépassent l’entendement. Généralement, des tueurs à gages ont été engagés et cela n’exclut donc pas l’implication tacite ou ouverte de Malgaches, qui sont souvent des employés ou ex-employés des victimes. Le cas d’une directrice d’entreprise ayant pignon sur rue à Behoririka et dont le cadavre a été retrouvé dans un véhicule 4x4 il y a quelques années à Soamanandrariny, ou bien celui d’un autre couple de chinois, qui a échappé de justesse à une mort violente chez lui à Ambohibao Antehiroka vers le début de cette année, illustrent bien cette situation. Affaire à suivre. 
Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff