Publié dans Société

Meurtre d’un couple de Chinois - Un suspect chinois recherché

Publié le dimanche, 19 mars 2017

Après l’atroce et double découverte macabre la semaine dernière des corps d’un couple de Chinois dans sa chambre d’hôtel à l’hôtel Paon d’Or,  un Chinois du nom de Jiang Shao Wei, le présumé tueur, échappe aux gendarmes et aux policiers. Le concerné fait donc l’objet de recherche. Toute personne susceptible de trouver ses traces est invitée à contacter les numéros de téléphone suivants : 0340551726 / 0340552903.

Après son forfait, le fugitif s’est enfui avec le véhicule 4x4 appartenant aux victimes mais dont l’immatriculation aurait été déjà modifiée, selon un rapport de la Police. Mais lorsque la Police et la Gendarmerie allaient lui mettre la main dessus, le suspect a réussi à s’échapper en abandonnant la voiture sur la route menant à Amboanjobe. L’on affirme alors que le fugitif a fait l’objet d’une chasse à l’homme entre Ambohibao et Amboanjobe le soir du mercredi. D’ailleurs, la Police a déclaré que l’homme qui est traqué se serait caché quelque part dans cette localité de la banlieue de la Capitale, et ce, depuis vendredi soir.

Pour revenir à la genèse du drame, les époux quadragénaires ont commencé à ne plus donner aucun signe de vie depuis le 15 mars dernier. Le lendemain de leur disparition, leurs enfants étaient venus porter plainte auprès de la Brigade criminelle à Anosy. Excepté la fuite du suspect, on a également su que c’est lui qui aurait loué la chambre d’hôtel pour les époux. L’on estime donc que les trois se connaissent, les victimes sont plutôt connues comme étant des investisseurs. Cependant, aucune information n’a encore filtrée sur le motif les ayant poussés à louer cette chambre du Paon d’Or alors que ces époux possèdent une propriété à Ivato même. Le mobile de ce double assassinat reste encore donc une énigme, du moins pour le moment.

La tuerie de ces époux chinois relève de la barbarie, voire du sadisme. Leurs cadavres ont été retrouvés dans la salle de bains, selon la Police. Les instruments du meurtre, un marteau et un poignard tout encore souillés de sang, ont été trouvés sur les lieux du crime lorsque les enquêteurs ont fait le constat. « En ce qui concerne le dénommé Jiang, il aurait obtenu un coup de main de complices pour perpétrer les meurtres », apprend-on du côté de la Police nationale. Hier, les dépouilles attendent encore une autopsie à la morgue de l’hôpital Hjra. Des membres de la fratrie du chef de famille assassiné y étaient venus à cet objectif.
Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Corruption dans l’administration - Un maire et un géomètre sous détention provisoire
  • Destitution de Robert Mugabe - Leçon à retenir pour les Présidents amoureux !
  • Docteur honoris causa - Qui a induit en erreur Hery Rajaonarimampianina ?
  • Mauvaise gouvernance - Les Evêques dénoncent les mensonges et la démagogie en haut lieu
  • Séjour irrégulier à Madagascar - L'Etat joue avec le feu
  • Ambanja - Recrudescence de vol de vanille immature
  • Affaire « Villa Elisabeth » - Plusieurs individus auditionnés par le Bianco
  • Salon international de l'habitat - Evolution du professionnalisme des acteurs de la construction
  • Antsakabary - L'exaction policière filmée
  • Coliseum Antsonjombe - La Première dame snobe les collégiens

Editorial

  • De façon draconienne !
     Les grands pays occidentaux, au tout début de l’industrialisation et du grand boum des activités industrielles entre les 18e et 19e siècles, furent des pays d’accueil. En effet, la révolution industrielle qui exigeait pour une pleine expansion et une rentabilité rapide demandait une main-d’œuvre abondante et …moins chère. Les Etats-Unis, l’Angleterre et la France, à titre d’exemple, recevaient à bras ouverts les migrants arrivés sur leurs sols.

A bout portant

AutoDiff