Publié dans Société

Meurtre d’un couple de Chinois - Un suspect chinois recherché

Publié le dimanche, 19 mars 2017

Après l’atroce et double découverte macabre la semaine dernière des corps d’un couple de Chinois dans sa chambre d’hôtel à l’hôtel Paon d’Or,  un Chinois du nom de Jiang Shao Wei, le présumé tueur, échappe aux gendarmes et aux policiers. Le concerné fait donc l’objet de recherche. Toute personne susceptible de trouver ses traces est invitée à contacter les numéros de téléphone suivants : 0340551726 / 0340552903.

Après son forfait, le fugitif s’est enfui avec le véhicule 4x4 appartenant aux victimes mais dont l’immatriculation aurait été déjà modifiée, selon un rapport de la Police. Mais lorsque la Police et la Gendarmerie allaient lui mettre la main dessus, le suspect a réussi à s’échapper en abandonnant la voiture sur la route menant à Amboanjobe. L’on affirme alors que le fugitif a fait l’objet d’une chasse à l’homme entre Ambohibao et Amboanjobe le soir du mercredi. D’ailleurs, la Police a déclaré que l’homme qui est traqué se serait caché quelque part dans cette localité de la banlieue de la Capitale, et ce, depuis vendredi soir.

Pour revenir à la genèse du drame, les époux quadragénaires ont commencé à ne plus donner aucun signe de vie depuis le 15 mars dernier. Le lendemain de leur disparition, leurs enfants étaient venus porter plainte auprès de la Brigade criminelle à Anosy. Excepté la fuite du suspect, on a également su que c’est lui qui aurait loué la chambre d’hôtel pour les époux. L’on estime donc que les trois se connaissent, les victimes sont plutôt connues comme étant des investisseurs. Cependant, aucune information n’a encore filtrée sur le motif les ayant poussés à louer cette chambre du Paon d’Or alors que ces époux possèdent une propriété à Ivato même. Le mobile de ce double assassinat reste encore donc une énigme, du moins pour le moment.

La tuerie de ces époux chinois relève de la barbarie, voire du sadisme. Leurs cadavres ont été retrouvés dans la salle de bains, selon la Police. Les instruments du meurtre, un marteau et un poignard tout encore souillés de sang, ont été trouvés sur les lieux du crime lorsque les enquêteurs ont fait le constat. « En ce qui concerne le dénommé Jiang, il aurait obtenu un coup de main de complices pour perpétrer les meurtres », apprend-on du côté de la Police nationale. Hier, les dépouilles attendent encore une autopsie à la morgue de l’hôpital Hjra. Des membres de la fratrie du chef de famille assassiné y étaient venus à cet objectif.
Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff