Publié dans Société

Téléthon pour les sinistrés de la Sava - Plus de 15 millions d’ariary collectés !

Publié le dimanche, 19 mars 2017

Six jours de collecte de dons à la Bibliothèque nationale à Anosy. L’association sambavienne d’entraide et de développement (Ased) a pris l’initiative d’organiser un téléthon, depuis mardi dernier jusqu’à hier, pour venir en aide aux sinistrés suite au passage du cyclone Enawo dans cette localité. « La Région de Sava enregistre plus de 3 000 sinistrés, selon notre base de données, sans parler des dégâts matériels considérables. Actuellement, les habitants ne savent que faire et de quoi survivre suite au passage du cyclone », avance Tony Rambeloson, président de ladite association.

En tout, celle-ci a pu collecter environ 15,2 millions d’ariary de la part des institutions, organismes, associations et personnes de bonne volonté, disposés à contribuer au rétablissement de leurs compatriotes en détresse. A cela s’ajoutent les dons en nature composés de produits de première nécessité, matériaux de construction et vêtements. « Après le téléthon, les dons seront remis entre les mains des notables et autorités locales, lesquels se chargeront de leur distribution auprès des sinistrés. Nous allons effectivement suivre de près la donation pour assurer la transparence », ajoute le député de Sambava, « Zoky » Vonjy.

Le ministère des Mines se mobilise

En tant que ministre coach de la Sava, le numéro 1 du ministère auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole a mobilisé son département ainsi que les organismes rattachés pour apporter leur aide pour les sinistrés de cette Région. Une forte délégation s’est ainsi déplacée à Anosy, samedi dernier, pour déposer dans l’urne transparente de l’Ased leur contribution. En tout, la somme versée s’élève à plus de 11 millions d’ariary. « Quelques jours après le passage du cyclone Enawo dans la Sava, le Président de la République et des membres du Gouvernement conduits par le Premier ministre s’y sont déplacés pour être au chevet des victimes. L’on a pu constater que la Commune rurale d’Ampahana, entre Sambava et Antalaha, ainsi que celle de Farahalana, ont été fortement dévastées. Les cultures y sont ravagées et une cinquantaine de bœufs sont décédés à la suite d’une étrange maladie. Les infrastructures administratives comme les écoles et centres de santé sont également endommagées », rapporte le ministre Ying Vah Zafilahy. Après la participation au téléthon de l’Ased, son ministère enchaînera cette semaine la remise des dons au Bureau national de gestion des risques et catastrophes.
Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff