Publié dans Société

Maevatanàna - Mort d’un bébé de 3 ans dans une sortie de route d’un Sprinter

Publié le dimanche, 02 avril 2017

Une petite fille de 3 ans a perdu la vie, tandis que les 16 passagers d’un taxi-brousse Mercedes Benz Sprinter ont été grièvement blessés. Tel a été le sinistre bilan de la sortie de route, survenue la nuit du vendredi, de ce véhicule à Ambalajanakomby, une Commune située à 58 kilomètres de la ville de Maevatanàna.

D’après une source d’information locale, le conducteur, également très touché, a raté l’entrée du pont. Ce qui a été sûr, c’est qu’il n’a pas modéré sa vitesse pour aborder le pont en question et a donc perdu le contrôle du véhicule. Les victimes ont été évacuées à Ambondromamy et à Mahajanga.  Cependant, les parents de l’enfant tué dans le drame, n’auraient pas été identifiés. « L’on ignore s’ils font partie des victimes blessées ou non », apprend-on sur place. Ainsi, le démon de l’imprudence et de l’excès de vitesse réveille de nouveau les « chauffards » installés au volant de tous ces Mercedes Sprinter, cela après une courte période où ils ont fait semblant d’être raisonnables. Il est peut-être temps aux gouvernants de passer à l’acte en bridant les moteurs de ces véhicules de transports routiers. Une telle décision, associée à une peine de justice, finira certainement à rendre la raison à ces chauffards.
Franck Roland

Fil infos

  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès
  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA

La Une

Editorial

  • Corporatisme et impunité
    Lors de la « Concertation nationale des grands responsables de la Police nationale tenue à Ivato (CCI) le 20 août 2019, le Premier ministre Ntsay Christian sort de ses gonds. D’habitude conciliant dans ses interventions publiques, le Chef du Gouvernement n’a pas pu retenir la colère face à la défense exclusive et parfois aveugle des intérêts professionnels constatée au sein de la Police nationale. Ntsay a tapé sur la table ! Il dénonce le comportement corporatiste qui frise l’impunité dans les rangs des Forces de l’ordre.Néanmoins, le scélérat geste le moins que l’on puisse dire de la Police nationale n’est seulement le fait de cette unité des Forces de l’Ordre, le regrettable comportement s’enregistre malheureusement aussi chez d’autres Corps de métier et qui s’apparente à une tendance généralisée à asseoir l’impunité en tant que système. De l’immunité parlementaire. Les largesses que la Loi fondamentale donne jouissance à un parlementaire préoccupent le citoyen…

A bout portant

AutoDiff