Publié dans Société

Examens officiels - Deux semaines pour se rattraper !

Publié le mercredi, 12 avril 2017

L’heure approche. La préparation des examens officiels, à savoir le Cepe, le Bepc et le baccalauréat ne se fait pas en un jour, comme disaient toujours les enseignants. Depuis lundi dernier, les établissements privés et publics ont accordé à leurs étudiants une période de vacances  d’une durée de deux semaines.

En effet, les élèves en classe d’examen ont deux semaines pour se rattraper. Ceux qui sont en difficulté doivent en profiter pour rehausser leur niveau d’étude.  Face à cette situation, de nombreuses possibilités se présentent à ces étudiants. Pour les abonnés des cours privés, le traitement des divers sujets va être au programme. En tenant compte des enjeux éducatifs, des dizaines d’établissements optent pour des cours de rattrapage. Les professeurs, notamment ceux issus des établissements privés, se portent volontaires pour refaire des cours théoriques ou prendre le temps de traiter des exercices.  Il s’agit, également, d’un moment où les enseignants se rapprochent un peu plus de leurs élèves.  A quelques mois des examens officiels, la tension et le stress montent du côté des élèves mais surtout du côté des éducateurs. Un professeur de Svt (Science de la vie et de la terre) d’un lycée privé sis à Antananarivo a expliqué lors d’une interview qu’il lui faut deux séances de quatre heures pour expliquer un seul sous-titre. « Les générations actuelles ont de grandes difficultés à comprendre. Or, nous ne disposons pas assez de temps, tout est calculé à la minute », continue-t-il d’un demi-ton. Afin que les résultats soient satisfaisants, les parents doivent contribuer à cette éducation.   En ce qui concerne l’examen du Bepc, 323 963 étudiants s’y sont inscrits. Ce nombre est  réparti dans toutes les circonscriptions scolaires à Madagascar. Pour l’ex-Province d’Antananarivo,  105 897 élèves provenant des Régions d’Analamanga, de Bongolava, d’Itasy ainsi que de Vakinankaratra  ont été enregistrés. Selon les responsables, le nombre de candidats qui vont concourir à ce brevet a connu une hausse de 7,64 % par rapport à l’année dernière. 

Kanto R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Loi des finances - De nouveau amendée par les députés
  • Loi des finances - De nouveau amendée par les députés
  • Bois de rose stocké à Iavoloha - Rolly Mercia pris en flagrant délit de mensonge
  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana

Editorial

  • Suicide collectif !
    En Occident (France, Suisse et Canada), un phénomène rare brisait l'émotion des gens. En effet, une secte communément appelée l'Ordre du temple solaire (OTS) fondé par Luc Jouret et consorts en 1984 parvenait à convaincre ses adeptes, apparemment fanatisés, à se suicider ensemble entre les années 94 et 97 faisant 74 victimes. Pour des raisons diverses, l'insolite phénomène « s'institutionnalise » au Japon.

A bout portant

AutoDiff