Publié dans Société

Transport - Les taxis-ville en grève !

Publié le mercredi, 12 avril 2017

Non à la nouvelle lanterne. Les taxis ont défilé hier d’Antsonjombe jusqu’à l’Hôtel de Ville, Analakely. N’acceptant pas le changement de lanterne, les taxis-ville ont tenu, comme prévu, une manifestation. Les conditions de son obtention, qui ne sont pas claires, et sa soi-disant gratuité, constituent l’objet de cette grève.  « Le maire et son équipe focalisent leur travail dans des projets de marketing qui leur sont bénéfiques, mais non dans des projets de développement communautaire », explique un chauffeur de taxi.

Afin de résoudre ce problème, les responsables au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua), dirigés par Rakotoarivony Marie William, directeur du transport au sein de la Cua, ont rencontré hier les taximen ayant accepté la nouvelle lanterne mais qui ne sont pas membres de leur Association. La Cua a profité pour réexpliquer la raison de ce changement. La modernisation du monde des taxis à Antananarivo en est la principale cause. En outre, ce changement conduit à lutter contre les taxis clandestins qui détruisent l’image des taxis en règle. En mettant cette lanterne, les taxis peuvent circuler librement en périphéries même dans l’enceinte de l’Aéroport international d’Ivato. Il faut juste la recouvrir. En cas de détérioration, la lanterne sera remplacée gratuitement à condition qu’elle n’ait pas été faite exprès, affirme Rakotoarivony Marie William. En ce qui concerne le coût de la publicité, la Commune a profité pour les rassurer que « le représentant du prestataire de la Commune nous a déjà promis de donner la part des taximen pour cette publicité ». Pour la journée d’hier, les embouteillages étaient au rendez-vous, ce qui n’a pas enchanté les usagers de la route. « Je peux comprendre cette grève, on a tous envie d’y participer. Mais quand elle porte atteinte à la liberté des autres en les empêchant de travailler, je ne peux pas accepter cela », déclare un passager. Une affaire à suivre !

Kanto R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !

La Une

Editorial

  • Une aubaine inespérée !
    Le rendez-vous planétaire du sport roi, le mondial du football s'est ouvert le jeudi 14 juin à Moscou, en Russie. En effet, la Fédération de Russie reçoit en cette année 2018 la 21e compétition de la Coupe du monde de football. Un évènement phare qui retient l'attention de tous les amoureux du ballon rond à travers le monde entier. Même les pays, longtemps considérés comme n'accordant pas un intérêt majeur à ce charismatique jeu, affichent de plus en plus d'attention.

A bout portant

AutoDiff