Publié dans Société

Trafic de drogue - Un trafiquant extradé à Maurice

Publié le vendredi, 14 avril 2017

Après s’être caché à Madagascar et recherché depuis longtemps, Will Townsend, un trafiquant de drogue mauricien a été extradé vers son pays. Tôt hier matin, il a dû alors quitter la Grande île pour rejoindre l’île Maurice où il était attendu par le service anti-drogue de Port-Louis. Cependant, nos confrères sur place ont affirmé qu’il n’a pas été confirmé que le trafiquant avait débarqué ou non dans l’île sœur, hier matin.  Ce qui était sûr, c’est qu’il n’a pas été encore auditionné durant cette même matinée.


Normalement, W.T. aurait également dû être placé en détention policière hier soir et il risquerait même l’inculpation provisoire en justice. L’homme est soupçonné d’être un maillon fort pour l’acheminement des cargaisons de drogue depuis Madagascar. Les autorités mauriciennes estiment que c’est lui qui prend livraison d’héroïne pour ensuite la livrer aux trafiquants locaux opérant à Maurice. Toujours est-il que la Police mauricienne a établi qu’il appartient à un réseau ayant importé de l’héroïne d’une valeur estimée à plusieurs millions de roupie depuis deux ans, et cela jusqu’à son démantèlement l’année dernière.
Selon toujours nos confrères de l’île Maurice, il s’agissait également d’une affaire familiale où l’épouse du neveu de W.T. a été arrêtée à la suite de la découverte d’une affaire  d’importation de 5,6 kg d’héroïne. Durant cette période, W.T. et un autre trafiquant se sont rendus à Madagascar où ils se sont procurés de la marchandise auprès d’A., un Pakistanais, avant de repasser la drogue à l’équipage d’une
pirogue. 
Recueillis par Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff