Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Pauvreté à Madagascar - Les enfants mendiants se multiplient !

Publié le vendredi, 14 avril 2017

Des sans-abris. Les enfants en comptent plusieurs. Actuellement, ils ont recours à la mendicité aux alentours des arrêts de bus à Antananarivo, notamment aux 67ha, à Ankorondrano et Ampefiloha. Le bus ne s’arrête même pas qu’ils sont déjà regroupés autour du véhicule.

« Donnez-moi 100 ariary madame, je n’ai rien avalé depuis hier », murmurent-ils. Pour ces enfants mendiants, tous les systèmes d’approche sont bons. Il y a également ceux qui chantent dans les « taxis-be » pour éblouir les voyageurs. Etant amis de quelques receveurs de bus, ils y sont autorisés librement.  Dans la plupart des cas, ce procédé rapporte pas mal d’argent. Ils arrivent à rassembler 1 000 ariary en une minute. D’autant plus qu’ils essaient toujours de changer leurs prestations. Dans tous les cas, les messages circulés par les mots de ces enfants enchantent le public.  Particulièrement, les voyageurs sont fortement touchés en voyant les nouveau-nés malpropres et souffrants. Pour pouvoir soutirer de l’argent facilement, ces mendiants emmènent avec eux leurs petits frères et sœurs. De temps à autre, ils deviennent agressifs jusqu’à donner des coups ou même à insulter d’une manière violente.  Si l’on circule la nuit, ils sont nombreux à dormir sous le pont d’Ambohidahy ou sous les arcades de l’avenue de l’Indépendance à Analakely. Pendant la période du Sommet de la Francophonie qui s’est déroulé dans la Capitale, le Gouvernement malgache leur a proposé des toits. Ils étaient ainsi envoyés dans des centres d’hébergement. Mais à peine ledit Sommet clôturé, ils étaient renvoyés dans leurs taudis habituels. Dans d’autres pays en voie de développement, il existe des infrastructures spéciales pour accueillir les sans-abris. Certains pays définissent même une politique pour réduire le nombre de personnes sans domicile fixe.

 Kanto R.

Fil infos

  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes
  • Code de la Communication - Lancement des consultations à Mahajanga
  • Pack voyages Dubaï et Etats-Unis - Un vendeur de vent s’invite dans la filière
  • Rencontre Rajoelina et pétroliers - Prochains rounds ce jour et demain
  • Infrastructures pétrolières - Sécurité à renforcer
  • Mariage forcé d’une Malagasy en Chine - Une mère et sa fille devant le Parquet
  • Paysage politique malagasy - Disparition des grands partis d’antan
  • Résultats provisoires des législatives - Les « Orange » largement en tête
  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible

La Une

Editorial

  • Quid de l’immunité !
    Les services de la Police firent parvenir, pour tout public, un alarmant communiqué selon quoi l’ancienne députée élue dans la Circonscription d’Antsirabe II de la législature précédente fait l’objet d’un avis de recherche depuis le 9 avril 2019. L’ex-parlementaire en cavale, réputée proche ou très proche du régime HVM, est accusée d’abus de confiance et d’escroquerie. Délits lourdement punis par la loi ! L’affaire remontait quelques années auparavant. Mais par la magie … noire du concept de l’immunité parlementaire, elle réussit à se faufiler entre les mailles des autorités compétentes. A elle seule, l’ex-députée d’Antsirabe II, Nirina Ravelohanitra car il s’agit précisément d’elle, illustre en grandeur nature les failles du régime de Rajaonarimampianina et remet sur le tapis, pour la énième fois, le débat sur la pertinence de l’ « immunité », ce privilège délétère accordé, entre autres, aux élus du Parlement. En effet, élue lors des législatives de 2013 sous l’étendard du parti…

A bout portant

AutoDiff