Publié dans Société

Gare routière d’Andohatapenaka - Total met le paquet !

Publié le mercredi, 19 avril 2017

Opérationnelle d’ici 9 mois. Les travaux de construction de la nouvelle gare routière implantée à Andohatapenaka avancent, grâce au partenariat public-privé (3p). La compagnie « Total » se charge du financement de tous les travaux, lequel s’élève jusqu’à 6 milliards d’ariary. Parmi les infrastructures à mettre en place au sein de cet espace de 4ha figurent des parkings pour les zones régionale et nationale, des arrêts bus desservant cet axe Ivato-Ambohidratrimo ainsi qu’une station service appartenant à cette compagnie pétrolière. D’ailleurs, celle-ci va y implanter sa plus grande infrastructure à Madagascar, sans parler d’un projet innovant mettant en relief l’énergie renouvelable.

« Ce site sera équipé de la première borne électrique destinée pour les futurs véhicules électriques. Ces derniers viendront incessamment sur le territoire malagasy. La station-service implantée auprès de cette gare routière sera la première à solariser sur les 60 prévues », fait part Hoby Ramakavelo, porte-parole de ladite compagnie. Toujours dans le principe de solarisation, qui pense au futur, Total met à la disposition des clients les panneaux les plus performants au monde, capables de fournir l’électrification pour les appareils électriques des consommateurs.

Infrastructure modèle

Pour faire face à la saturation et à l’état piteux des gares routières existantes dans la Capitale. « La construction de cette gare routière à Andohatapenaka a pour but de servir les usagers, lesquels n’auront plus à affronter l’insécurité ou encore à endurer les boues et flaques d’eau. D’ailleurs, celle-ci sera une infrastructure modèle puisque d’autres seront aussi mises en place en provinces, outre celle en cours d’études à Ambohimanambola », avance le ministre auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et de l’Equipement (M2pate), Narson Rafidimanana. Effectivement, la convention de partenariat pour la construction de gares routières à Ambanja, Ambilobe et Vohémar a déjà été signée. Quant à celle à implanter au By-Pass, l’existence d’une roche désaltérée pose encore problème. Quoi qu’il en soit, les travaux pour sa construction devraient être achevés cette année même, selon les estimations du M2pate.

La gare routière d’Andohatapenaka aura une capacité d’accueil de plusieurs véhicules, y compris ceux des visiteurs et particuliers. « Les 60 coopératives desservant les routes nationales (Rn) n°1, 4 et 6 qui occupent actuellement Ambodivona et Fasan’ny Karana y seront accueillies », annonce Mbolatiana Rajaonarivo, directeur général des infrastructures et projets présidentiels auprès du ministère de tutelle. Ces coopératives de transport pourront y déménager un mois et demi avant la fin des travaux à la nouvelle gare routière.
Patricia Ramavonirina  

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

La Une

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff