Publié dans Société

Education - Filatex au chevet des élèves…

Publié le jeudi, 20 avril 2017

Une nouvelle réhabilitation à l’endroit de l’Ecole primaire publique (Epp)  d’Andrefan’Ambohijanahary. Engagé, considérablement dans le domaine éducatif, le groupe Filatex s’est fait plaisir de renouveler les bâtiments de cet établissement public.

Suite aux demandes lancées à son encontre, cette entreprise a décidé de démontrer et de prouver encore une fois sa forte participation dans de telles actions. Dans le cadre de ce projet, le bâtiment ainsi que la clôture de la façade principale de cet établissement scolaire ont été réhabilités. Outre ces rénovations, le groupe s’est vu de rafraichir la peinture de la toilette et de créer un jardin à l’intérieur même de l’établissement.  Sa contribution ne s’arrête pas à ces actions de bienfaisance. Ainsi, une dotation de 200 tables-bancs a été également au programme. L’objectif se porte sur le fait d’offrir à ces élèves un cadre de travail motivant et sécurisant. Filatex a opté pour ce présent projet afin que l’épanouissement intellectuel de ces écoliers soit rehaussé considérablement. Par ailleurs, ces renouvellements apporteront des impacts positifs sur les bulletins scolaires des bénéficiaires à la fin de chaque trimestre. Lors d’un discours inaugural, le représentant du groupe a tenu à souligner l’importance du passage à l’école primaire. Il s’agit d’une étape fondatrice du développement des enfants. « Madagascar sera une nation moderne et prospère grâce aux élèves de l’Epp d’Andrefan’Ambohijanahary », continue-t-il. 

Nombre accru  des bénéficiaires

Le groupe Filatex, convaincu de l’essor économique de Madagascar par le développement durable, se mobilise pour que la jeunesse malagasy progresse et avance. En étant en collaboration avec le ministère de l’Education nationale (Men), cette entreprise a continué de renouveler les infrastructures d’autres établissements publics se trouvant dans la Capitale.  A ce titre, le lycée de Talatamaty a été édifié, sans parler des réhabilitations au niveau des 3 bâtiments de l’Epp d’Ambatolampy Tsimahafotsy. En ce qui concerne le lycée d’Ambohitrimanjaka, il vient également d’être doté de 200 chaises. Notons que de nombreuses autres écoles ont déjà bénéficié des kits scolaires. Le groupe Filatex requiert la responsabilité sociétale des citoyens malagasy, notamment les entreprises pour défendre cette cause.  En guise de reconnaissance, le Men a profité de la journée d’hier pour octroyer un certificat de reconnaissance au groupe Filatex pour tous ses actes de bienfaisance. 

Kanto R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

La Une

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff