Publié dans Société

Haute intensité de main-d’œuvre - La Commune de Sabotsy-Namehana bénéficiaire

Publié le vendredi, 12 mai 2017

Un travail temporaire pour 1 250 personnes dans le besoin. La mission d’assistance aux populations les plus démunies se poursuivent à Antananarivo. Cette fois-ci, la Commune rurale de Sabotsy Namehana, à Antananarivo Avaradrano, en bénéficie grâce à la collaboration du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (Mppspf) avec le député élu dudit District. La mission, à travers des travaux de haute intensité de main-d’œuvre (Himo) de 5 jours, consiste à entretenir et curer un canal d’irrigation d’une longueur de 1,2 km.

Celui-ci est obstrué par les boues et ordures alors que l’irrigation de 700 ha de rizières de divers « Fokontany » en dépend. C’est le cas à Atsinanantsena, Andrefantsena, Tsarafara, Soaniadanana, Ambatofotsy, Antsahatsiresy, Beravina, Botona, Ambohidrano Andrefana, Antsofinondry, Ambodivoina, Namehana, Ambohinaorina, Amorondria, Manarintsoa, Ambohibary et Andidiana. Pour 5 heures de travail par jour, chacun des 1 250 ouvriers mobilisés touche un montant journalier de 5 000 ariary. Une fois les travaux achevés, une meilleure productivité rizicole est envisagée. 

Mois de la protection sociale

Le Mppspf met en avant le « sosialim-bahoaka » durant ce mois de mai, consacré « Mois de la protection sociale ». Raison pour laquelle les activités y afférentes, au profit des plus vulnérables, s’enchaînent. Cette mobilisation et assistance sociale se focalisent sur l’amélioration des revenus des plus pauvres, le renforcement des structures associatives des femmes et l’octroi d’une meilleure condition de vie pour les personnes âgées. Dans cette optique, les femmes de l’Avaradrano étaient aussi à l’honneur, en marge du début des travaux Himo qui s’est tenu jeudi dernier à Sabotsy-Namehana. Les 300 membres des associations féminines « Avotraina », « Vehivavy salama » et « Ny Salohy » ont été dotés de kits pour leurs activités génératrices de revenus. Les dotations émanant du ministère dirigé par Onitiana Realy se composent de 3 machines à coudre équipées d’accessoires ainsi que de 15 sacs de 10 kg d’engrais. D’un autre côté, les personnes âgées n’étaient pas en reste dans cette mission. Ainsi, une centaine de « zokiolona » ont reçu un lot de produits d’importance vitale contenant 5 kg de riz, du sucre, du savon et du Sur’Eau. 

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff