Publié dans Société

Viande de boeuf - Le kilo à 10 000 ariary

Publié le mardi, 16 mai 2017

Une psychose de hausse de prix. Suite à la déclaration  de Njakalalaina Raherimiandrisoa, préfet de la Région de Bongolova, sur la continuité de l’approvisionnement en viande de bœuf vers Antananarivo,

lundi dernier, les Tananariviens ne sont guère rassurés. D’autant plus que la coopérative en la matière dénommée « Mada Omby » a déjà expliqué clairement cette suspension. «  Il faut que ces personnes se mettent d’accord, les nouvelles sont contradictoires »,  a indiqué un consommateur, hier. D’après ses explications, rien qu’en entendant ces informations, les vendeurs, paniqués, augmentent déjà leur prix. « La semaine dernière, le prix d’un kilo de viande de bœuf a été à 8 000 ariary et voilà que depuis lundi, le prix affiche 10 000 ariary », a-t-il continué.  Par ailleurs, les éleveurs de Mahitsy et de Mandoto ont rejoint la ligne de ceux de Tsiroanomandidy. De ce fait, la privation s’avère être prévisible. Questionnés sur cette psychose de hausse de prix, les revendeurs du côté de l’abattoir d’Ampasika ont été étonnés de ce nouvel prix appliqué par les détaillants. En tant que revendeurs, ils se doivent de maintenir le prix en vue de ne pas décevoir les consommateurs. « Cela n’a pas encore affecté nos activités, le prix de gros est toujours maintenu à  7 000 ariary, mais il est fort possible que ce prix va changer compte tenu de la situation actuelle », a affirmé Nathalie, une commerçante à Itaosy. Cette filière bovine inquiète les habitants de la Capitale ainsi que tous les Malgaches. Nombreuses sont les activités qui touchent cette filière dont les restaurateurs détaillants et tant d’autres secteurs. Outre les légumes, le prix de la viande de bœuf va connaître également une terrible hausse prochainement. 

Kanto R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff