Publié dans Société

Trafic de drogue - Un couple de malgaches arrêté à Maurice

Publié le jeudi, 22 juin 2017

Les ressortissants de la Grande île ne cessent de faire parler scandaleusement d’eux à l’île Maurice, toujours pour affaire de drogue. Mercredi soir, c’était au tour d’un couple de malgaches d’être arrêté par les douaniers de l’aéroport de Port-Louis et la brigade anti-drogue de ce pays. Motif : trafic allégué de drogue avec en prime du blanchiment d’argent. D’ailleurs, les deux nationaux ont eu à répondre de leurs actes sur ce dernier point devant la Cour de Mahébourg, hier matin. 

Après un séjour passé dans l’île sœur depuis le 11 juin dernier, le couple, dont l’homme est un employé d’agence de voyages et la femme est une danseuse, était sur le point d’embarquer sur un vol en partance pour Madagascar lorsque les douaniers l’ont arrêté avec cette somme d’argent, des devises avec un montant s’élevant à quelques millions de roupies.

Lors de l’enquête, il a été connu que les suspects se sont vus confier la tâché de réunir l’argent provenant de la vente de drogue auprès d’un réseau implanté en plein cœur de la Capitale mauricienne. Les enquêteurs mauriciens seraient également mis au parfum de la coopération du couple avec une narcotrafiquante basée à Madagascar, elle-même en relation avec un trafiquant mauricien, déjà écroué.

Alors qu’une affaire impliquant deux marchandes de produits artisanaux malgaches est encore en cours, voilà que ce couple malgache risque l’inculation. A tous les quatre, la chance pour tenter de sortir du pétrin, serait trop mince. A preuve, le désaveu du juge arbitre du kickboxing mauricien, arrêté la semaine dernière. Pointé du doigt par l’une des colporteuses malgaches d’avoir mis 7,6 kg d’héroïne et 6,6 kg de cannabis dans le conteneur qui a transporté les produits artisanaux malagasy, lequel se trouvait dans un bateau en provenance de Madagascar, en avril dernier, le concerné a affirmé ne pas connaître les deux Malgaches.

Recueillis par Franck R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure
  • Patrimoine de l’Etat - Le HVM fait sa braderie
  • Election présidentielle 2018 - Andry Rajoelina le candidat le mieux préparé

Editorial

  • Calendrier irrévocable
    Un arbre de taille haute, sur le sommet de la colline, attire les foudres. C’est un phénomène physique  naturel. Dans une communauté humaine donnée, quelqu’un qui a réussi dans sa vie et parvient à se hisser au top de sa carrière attise des animosités. AndryNirinaRajoelina, ancien président de la Transition, de retour au pays, entame un périple de descentes sur terrains. A la bonne surprise générale ou à la désolation totale pour certains, c’est selon, le leader du Mapar/Tgv cartonne partout où il passe. Il a été accueilli de Mahajanga à Fianarantsoa, tout récemment, en passant par Antsohihy puis Soanierana-Ivongo jusqu’à Marolambo, pour ne citer que ces quelques localités-repères, par une population entièrement en phase et enthousiasme. L’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), détaillée en long et en large durant tout le parcours par son président-fondateur en personne, reçoit un écho plus que favorable. L’IEM est la bienvenue partout où…

A bout portant

AutoDiff