Publié dans Société

Embardée d’un minibus de transport - 7 blessés, le conducteur a pris la fuite

Publié le vendredi, 14 juillet 2017

Le minibus Mazda d’une coopérative de transport assurant une ligne régionale, a fait une embardée avant de partir en tonneaux, faisant ainsi 7 blessés parmi les 11 personnes qu’il a transportées. Cet accident est survenu jeudi dernier vers le début de l’après-midi dans un virage situé à l’entrée de la Commune de Maromitety, District de Vavatenina.

Quant au chauffeur, il aurait pris la fuite, selon un renseignement. La crainte d’essuyer la colère des gens et de la vindicte populaire aurait dicté son comportement. Le minibus accidenté relie les localités de Fénérive-Est et de Vavatenina. D’ailleurs, ce chauffeur aurait adopté une conduite imprudente, étant donné que la route qui dessert cette région de l’Est du pays comporte trop de dangers, lesquels se traduisent par une succession d’au moins 35 virages. A cela s’ajoute l’exigüité de la voie laquelle on ne compte plus les montées ou les descentes. Et preuve qu’une conduite imprudente peut être souvent fatale, un enfant de 7 ans y a déjà perdu la vie lors d’un autre accident survenu au cours de l’année dernière.
Franck R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff