Publié dans Société

Education des enfants autistes - Un établissement pilote en vue

Publié le vendredi, 08 septembre 2017

Un centre dédié exclusivement pour les enfants autistes. Le centre « Sammy O’ » sis à Ankadivory Ambohimamory recense actuellement une dizaine d’inscrits, souffrant du trouble du développement neurologique, une maladie qui réduit la capacité à communiquer et à interagir. Mais avec sa capacité d’accueil très restreinte, cet établissement spécial ne peut assurer que l’éducation de 10 autistes, âgés entre 3 à 15 ans.

« Nous sommes contraints de refuser plusieurs enfants, dont les parents désirent inscrire au sein du centre, faute de places. De plus, certains parents implorent l’accueil des enfants en pleurant, mais nous n’y pouvons rien. Par contre, les responsables leur donnent des conseils et d’orientation, le temps qu’ils trouvent des écoles et centres où inscrire leurs petits », fait part Hanta Raveloson Raobelina, présidente fondatrice dudit centre sous tutelle de l’association des autistes à Madagascar (Aam). Face à cette situation, l’Aam en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, envisage de construire un centre pilote pour l’éducation à l’autonomisation des enfants autistes. « Le terrain destiné pour la construction de ce nouveau centre est déjà disponible à Benasandratra. Les dossiers pour la demande de subventions sont actuellement en cours », avance notre interlocutrice. En attendant, cette responsable sollicite les institutions et personnes à se mobiliser pour créer d’autres centres pour les autistes, afin qu’ils puissent recevoir une éducation adaptée à leur état et leurs besoins.
Un château d’eau doté par le groupe Star
Le centre « Sammy O’ » dispose désormais d’un château d’eau dont la construction a été financée par le groupe Star à hauteur de 5 millions d’ariary. Ledit groupe veut, à travers cette action citoyenne, contribuer à l’amélioration du quotidien des enfants autistes de l’établissement. Avec une capacité de 1 000 litres, cette nouvelle infrastructure servira à l’alimentation en eau de la cuisine, de la salle d’eau et des toilettes. Elle améliorera également l’autonomie des enfants en matière d’hygiène, à en croire la première responsable du centre. L’éducation des autistes à ce sujet se fait étape par étape puisqu’ils ont des difficultés à se laver et à s’habiller tous seuls, entre autres. « Bien que méconnu à Madagascar, l’autisme existe bel et bien dans la Grande île. Peu de centres sont dédiés aux jeunes autistes et ils méritent d’être appuyés car ils demeurent souvent les seuls soutiens pour les enfants et leurs familles, face à cette maladie », s’exprime Anna Rabary, secrétaire générale du groupe Star. L’inauguration des infrastructures dudit centre s’est tenue hier.
Patricia Ramavonirina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff