Publié dans Société

Betroka - Coup de filet sur des fabricants de munitions

Publié le lundi, 11 septembre 2017

Alors que le torchon brûle entre le député de Betroka Nicolas Randrianasolo et le commandant de compagnie de la Gendarmerie locale, cette dernière multiplie ses efforts pour démanteler les réseaux de bandits. Récemment, la Gendarmerie a  procédé  à l’arrestation de 8 personnes soupçonnées d’actes de banditisme. Si 3 d’entre-elles seraient des dahalo qui ont planifié un assaut, les 5 autres font partie d’un groupuscule spécialisé dans la chimie en vue de fabriquer des munitions. Ces individus seraient les fournisseurs des gangs ou autres dahalo de la région en munitions. Pour preuve, les gendarmes leur ont trouvé 210 kg de chlorate de sodium.

L’après-midi du   9 septembre donc, une patrouille de gendarmes a été informée  sur un attroupement de dahalo sur l’axe qui rejoint Antranovato et qui passe près de l’aérodrome à la sortie de Betroka. Selon un renseignement, les bandits seraient en train de planifier une attaque. A l’apparition des gendarmes, les suspects ont essayé de prendre la fuite. Trois fugitifs ont été capturés vivants. Sur les concernés, les gendarmes ont fait la saisie d’amulette, de linceul qui devait servir pendant leur forfait, des cartouches de fusils, des agents chimiques prévus  pour recharger les cartouches ayant servi, une panoplie de tiges de métal et d’étain, des piles Alcaline prévues être transformées en projectiles. L’audition des trois larrons a permis de savoir qu’ils s’étaient procurés de ces agents chimiques auprès d’un couple domicilié à Betroka.  Aussitôt après, ce dernier fut également interpellé. Le lendemain de cette enquête, les investigations des gendarmes les ont poussés à voir ce qui se passe dans la maison voisine de celle du couple en cause. Cette fois-ci, elle appartient à un gardien. Selon un renseignement, des individus ont été vus acheminer quelques sacs qui devraient contenir du chlorate de sodium. La perquisition qui s’en était suivie l’a confirmé : 3 sacs bourrés de ces mêmes produits chimiques s’y trouvaient effectivement. Les bruits ont circulé que certains ont transféré la marchandise dans le domicile du gardien au service d’un particulier nommé F.L. à la rumeur de la perquisition. Au total, il y eut 125 kg de chlorate de sodium qui étaient répartis dans plusieurs petits paquets. Les époux gardiens furent également mis en état d’arrestation. A leur tour, ils ont dénoncé une femme, qui n’est autre que l’épouse de leur employeur. Recherché, ce dernier qui répond au nom de  D.A, aurait quitté Betroka tôt le matin du 10 septembre. A noter que D.A et  F.L. sont beaux-frères. Il y a quelques mois, le premier a déjà eu maille à partir avec la Justice pour une affaire de détention illégale d’arme mais a obtenu une liberté provisoire. Tous ces suspects seraient les fournisseurs en agents chimiques de la région dont ils commercialisent à raison de 10 000 ariary l’équivalent d’une petite boite « madco », éléments permettant de fabriquer 70 balles de fusils de chasse. L’enquête suit son cours.
Franck Roland 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff