Publié dans Société

Route Digue - Deux frères périssent dans un accident

Publié le mardi, 12 septembre 2017

Lundi dernier, vers  22 heures 30 minutes, un accident de voiture est  survenu du côté  d’Ambodihady. Ils étaient trois dans le véhicule « V8 »  leur appartenant au moment de l’accident. Ce sont  deux frères accompagnés de leur gardien. Grièvement blessés, ces trois individus âgés respectivement de 42 ans, 38 ans et 33 ans ont été emmenés à  l’hôpital « Manarapenitra » Andohatapenaka et à l’Hjra Ampefiloha. Quelques heures après leur évacuation, les deux frères ont succombé à leurs blessures.

Concernant la troisième personne, les médecins ont confirmé son décès hier après-midi après être admise  au service d’urgence de l’Hjra  Ampefiloha. Et ce en dépit de la tentative pendant  10 heures des médecins à la sauver. Ayant profité certainement de la fluidité de la circulation et de la ligne droite sur cette route de la Francophonie, le conducteur a roulé à une vitesse excessive.  « Le tableau  de bord a encore affiché  140 km à l’heure quelques secondes après le renversement de la voiture »,  affirme un témoin. D’après ses explications, le conducteur n’a pas su maîtriser son allure ratant du coup la sortie menant vers Ivato. La voiture a heurté la  rambarde d’en face avant  de se coucher sur le flanc.  L’avant du véhicule a été complètement détruit.
Kanto R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Permis biométrique - Mahafaly Olivier doit répondre de l’arnaque du siècle
  • Calendrier électoral - Le Premier ministre entretient le flou
  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »

Editorial

  • Problème d'éthique !
    En 15 +2 jours de la nomination du Premier ministre de consensus (PMC), la situation politique malagasy n'a rien évolué. Nommé le 4 juin 2018, Ntsay Christian n'est pas encore sorti de l'auberge. En dix jours d'existence, le Gouvernement tente, tant bien que mal, de démarrer.Sur la Place du 13 mai, la tension ne baisse pas.

A bout portant

AutoDiff