Publié dans Société

Université d'Antananarivo - Des examens reportés à cause de la peste

Publié le lundi, 09 octobre 2017

Devant la propagation de la maladie de la peste, les étudiants sont inquiets. La majorité de ces derniers n'ont pas été au courant de la note de service de la présidence de l'université mentionnant le prolongement de la suspension de l'enseignement. Pour cela, bon nombre d'entre eux ont dû rebrousser chemin en voyant les salles fermées hier. La déception se lisait sur leurs visages.

« La présentation de notre projet de fin d'année est prévue pour aujourd'hui (ndlr : hier) et voilà qu'elle est annulée », a fait savoir un étudiant en troisième année de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines. En outre, les dates des examens sont déjà fixées pour d'autres départements. Ainsi, il faut s'attendre à un prolongement de l'année universitaire. 
En phase d'observation
Les salles de cours à Ankatso et à Vontovorona doivent être maintenues fermées. Cette décision entre dans les mesures de renforcement d'hygiène et d'assainissement contre la propagation de la maladie de peste.  Cela fait plus de trois semaines que des opérations de désinfection et désinsectisation ont été menées au niveau de toutes les infrastructures de l'université d'Antananarivo. Et elles continuent actuellement. Les responsables dont les coordinateurs généraux de la vie Universitaire sont actuellement en phase d'observation sur l'efficacité des aspersions des produits chimiques.  De ce fait, l'enseignement à l'université d'Antananarivo reste suspendu jusqu'au mercredi 11 octobre prochain. Ainsi, les activités universitaires à savoir les cours, les examens, les compétitions ne vont reprendre que dans deux jours.
Kanto R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff