Publié dans Société

Peste aux Seychelles - Plus de 300 personnes sous surveillance

Publié le mercredi, 11 octobre 2017

La peste débarque aux Seychelles. Un malade de la peste était à bord du dernier vol de l'Air Seychelles en provenance de Madagascar vendredi dernier, selon la presse seychelloise. Or, le soir de son arrivée dans cette île, il s'est rendu à une fête accueillant de nombreux invités. Pourtant, ce cas de peste pulmonaire n'a été identifié qu'après avoir envoyé le résultat du test effectué à l'Institut Pasteur à Paris, mardi.

Ainsi, toutes les personnes en contact avec ce patient ont été exposées à cette maladie. Il s'agit des 258 personnes qui étaient à bord de l'avion et celles présentes à la fête. De ce fait, il y a risque de propagation de cette maladie. Mais des mesures strictes ont été prises à l'endroit de toutes ces personnes, hier, par le gouvernement de l'île sœur. Le ministère de la santé local s'est chargé de les placer tous sous observation et sous traitement. En outre, faisant suite à une réunion hier, une autre déclaration a été prononcée. « Toutes les personnes arrivant de Madagascar seront mises en isolation pendant six jours », dixit Jean-Paul Adam, ministre de la santé seychellois. Cela va permettre d'effectuer des tests. Un centre d'isolement situé à Persévérance, leur île artificielle à la périphérie de Victoria  a été mise en place. Ainsi, pour les accueillir, l'académie militaire de la Garde côtière des Seychelles a été aménagée. Quant aux Seychellois et touristes, les surveillances s'opèrent au niveau de leurs ménages respectifs et les hôtels. Notons que, la compagnie aérienne  seychelloise continue de suspendre tous les vols vers Madagascar. Il s'agit de la seule compagnie ayant arrêté pour un temps indéterminé ses vols.  
Recueillis par KR.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

La Une

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff