Publié dans Société

Rn7 - 3 morts dans la collision d’un 4x4 et d’un porte-engin

Publié le jeudi, 09 novembre 2017

La localité de Miadana longeant la Rn7 située à quelques kilomètres d’Ambatolampy, a été le théâtre d’un accident spectaculaire vers 7h30 du matin, hier. Un 4x4 venant de la Capitale et un poids lourd Mercedes-Benz qui a roulé en contresens, étaient entrés en collision, faisant 3 morts sur le coup et un blessé. Les deux conducteurs figurent parmi les victimes tuées. Celui du 4x4 est un magistrat qui allait en mission à Morondava, selon une source de la Gendarmerie. Il était seul à bord du véhicule. A part aussi donc le chauffeur du poids lourd, une autre personne qui était dans le camion a perdu la vie, enfin une troisième fut blessée à la jambe. Elle est hospitalisée à Ambatolampy. 

La collision fut effroyable. D’autant plus qu’elle s’est déroulée à l’intérieur d’un virage. La destruction totale du 4x4 ainsi que le basculement du porte- engin dans un accotement, les 6 roues en l’air, témoignent de l’extrême brutalité du choc. Les conducteurs auraient fait des erreurs d’estimation pour aborder la courbe. « L’on soupçonne que les deux conducteurs n’ont pas bien serré respectivement leur droite, rendant ainsi le tamponnement de front des véhicules »,  a-t-on déclaré du côté de la Gendarmerie. Puisque les deux véhicules ont été réduits dans des amas de tôles, les secours ainsi que les opérations pour désincarcérer les victimes des décombres, étaient particulièrement difficiles et qu’il a fallu des heures pour que les secouristes dont ceux de la Gendarmerie, aient pu crier victoire. Selon le commandant de compagnie de gendarmerie d’Ambatolampy, cette  tâche impossible qui s’est déroulée entre 8h et jusque vers le début de l’après-midi hier,  n’a pu être effectuée qu’avec l’aide d’engins spéciaux dont une tractopelle.  En attendant que l’enquête en cours parvienne à déterminer les circonstances du drame, gageons que ce virage sur la Rn7 s’avérait toujours très dangereux. Depuis longtemps, il a déjà fait de nombreuses autres victimes. Pourtant, les autorités actuelles, qui ne cessent de s’octroyer des aides financières de l’étranger, ne daignent même pas à prendre des mesures  nécessaires pour permettre au moins de prévenir  ces collisions meurtrières, quitte à opter pour l’installation  des casseurs de vitesse ou le balisage de cette portion de route en question. 

Franck Roland 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff