Publié dans Société

Kidnapping - Un enfant d'un opérateur indopakistanais évite le pire

Publié le vendredi, 10 novembre 2017

Une scène digne d'un film hollywoodien s'est produite vers 15h à Ambatobe, hier. Les riverains ont été surpris par un déploiement sans précédent des forces de l'ordre composées de gendarmes et de policiers sur les lieux ! Ces derniers venaient de faire tomber à l'eau une tentative de kidnapping de l'enfant d'un opérateur économique indopakistanais de la place, selon la gendarmerie. Tout a commencé par l'alerte reçue par des patrouilles  de gendarmes  sur la présence suspecte d'une fourgonnette Renault Kangoo.

Le véhicule en question a été mis délibérément en travers du chemin, de façon à bloquer le passage situé en aval d'une chaussée en pente ! A la suite d'un constat par les membres des forces, une arme à feu, 8 munitions et des cagoules à l'intérieur du véhicule abandonné par ses occupants. Ces derniers ont dû prendre la fuite à pied à cause d'une panne mécanique survenue de façon subite. 

Sitôt informées, les patrouilles de la brigade de gendarmerie de Tana- ville et d'Ankadikely s'étaient donc rapidement dépêchées sur les lieux.  Entre-temps,  les trois assaillants  ont appris les mouvements des patrouilles de la gendarmerie qui allaient donc converger vers le  point où ils ont espéré piéger leur victime. Mais avec la panne du véhicule, les ravisseurs ont dû quitter l'endroit en catastrophe sans avoir pu commettre leur forfait. Non loin de là, il y avait une autre Kangoo de livraison qui stationnait dans les parages. Les ravisseurs s'étaient emparés de force de cette fourgonnette après avoir menacé le conducteur.

Ayant fait demi-tour, les bandits ont foncé vers une autre destination et abandonné la fourgonnette à l'intersection de routes du côté de  Nanisana. A bord du véhicule, les gendarmes n'ont trouvé qu'un marteau. Tard jusque vers le début de la soirée hier, la gendarmerie a continué de ratisser les zones environnantes, sans avoir pu arrêter les suspects. Plusieurs personnes ont été soumises à un contrôle d'identité mais aucune arrestation n'a été encore annoncée, hier soir. L'enquête se poursuit.

Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff