Publié dans Société

Itaosy - 4 personnes arrêtées pour détention de faux billets

Publié le dimanche, 12 novembre 2017

Mercredi dernier, la Brigade de gendarmerie d’Itaosy a interpellé quatre suspects  dont trois femmes pour avoir tenté de faire circuler des faux billets d’un montant total de 450 000 ariary. Selon une information, les concernés s’apprêtaient déjà à utiliser les fausses coupures dans le secteur d’Amboatavo Ambavahaditokana Itaosy.

 

Sitôt informés sur cette situation, les gendarmes de la brigade locale s’étaient rapidement dépêchés sur place. L’ouverture d’une enquête et une perquisition chez les suspects, ont permis aux Forces de l’ordre de vérifier et confirmer l’existence sinon le bien-fondé de l’information concernant tous ces faux billets. 

Pour revenir au cas des suspects, ils ont été tous placés sous mandat de dépôt à Antanimora après le défèrement de l’affaire vendredi dernier. En revanche, un cinquième larron a réussi à prendre la fuite juste au moment du coup de filet de la Gendarmerie. Un avis de recherche est lancé sur le fugitif. Ce coup de filet fut couronné de succès grâce au renseignement fourni à la Gendarmerie par des indicateurs qui ont tous requis l’anonymat. 

S’il existe un fléau qui a terni le plus l’image du régime en place, c’est bien la question du développement de la circulation des faux billets de banque. Souvent, ces infractions sont l’œuvre des ressortissants étrangers du continent africain ou asiatique mais qui bénéficient d’une large complicité des faussaires nationaux. Beaucoup reprochent ainsi le pouvoir en place d’avoir tacitement facilité sinon favorisé l’entrée de ces étrangers sur notre territoire. 

Franck Roland 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff