Publié dans Société

Assainissement et curage à Antananarivo - Des millions d'Ariary de plus pour le Samva

Publié le mercredi, 06 décembre 2017

Vers une résolution des problèmes d'hygiène dans la Capitale ? Le Service autonome pour la maintenance de la ville d'Antananarivo (Samva) dispose désormais d'assez de financements pour mener les travaux d'assainissement. Ces derniers engendrent à la fois la collecte et le transport des ordures dans le dépotoir d'Andralanitra ainsi que le ramassage des résidus de curage des canaux d'évacuation des eaux usées, après les travaux Himo entrepris.

« Le Samva participe activement à la tenue de cette campagne d'assainissement et de curage des canaux lancée aujourd'hui à Antananarivo. Cela figure parmi ses activités pérennes. De plus, le ministère vient d'attribuer au service un financement additionnel de 1,2 milliard d'ariary pour mener à bien sa mission. La Banque mondiale, à travers sa contribution dans la riposte à la peste, a également accordé un financement de plus de 600 millions d'ariary pour le Samva », fait part Lantoniaina Rasoloelison, Ministre de l'Eau, de l'Energie et des Hydrocarbures (Meeh). C'était hier à Besarety où s'est déroulé le lancement officiel de ladite campagne menée non seulement dans la ville des Mille mais aussi dans tout Madagascar. Tous les Fokontany d'Antananarivo en seront ainsi touchés, surtout ceux localisés dans les zones basses. Le Samva dispose, notons-le, d'un budget trimestriel de 400 millions d'ariary. Récemment, les agents dudit service notamment les éboueurs se sont manifestés pour réclamer les arriérés de leurs primes ainsi que l'augmentation de leur salaire. Ce problème est désormais résolu, à en croire le numéro Un du Meeh. Les manifestants ont accepté les compromis, à l'issue des pourparlers.
Du côté de Besarety, des milliers d'habitants issus de divers Fokontany, dont Mahavoky et Ampandrana, sont sous les eaux durant la saison des pluies. « Aucune amélioration de cette situation n'a été constatée ces dernières années. Pourtant, nous effectuons régulièrement des travaux de nettoyage des canaux », fait part Nirina R., mère de famille habitant à Ampandrana Besarety. Les résidents font appel aux autorités compétentes pour étudier leur cas pour trouver une issue face à leur calvaire annuel. Notons que dans ces quartiers la montée des eaux dure plus de 6 heures, même après quelques minutes de pluies diluviennes.
Patricia Ramavonirina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff