Publié dans Société

Tempête tropicale - « Ava » menace la côte Nord-est

Publié le mercredi, 03 janvier 2018

Le premier cyclone de la saison. La perturbation cyclonique observée dans l'océan Indien depuis le week-end dernier a été baptisée « Ava » depuis hier matin. Cette tempête tropicale modérée se trouvait à 365 km au Nord-est de l'île Sainte-Marie, hier à 16h locales, avec un vent moyen d'une vitesse de 75 km/h et des rafales pouvant atteindre les 105 km/h.

Selon les prévisionnistes météo, « Ava » va s'intensifier en forte tempête tropicale avant son atterrissage dans le District de Toamasina II, entre Soanierana Ivongo et Brickaville. Son entrée en terre est prévue pour ce vendredi matin, toujours selon les informations émanant de la Direction météo d'Ampandrianomby.
Les Districts d'Antalaha et de Mandritsara ainsi que les Régions d'Analanjirofo, Atsinanana et Alaotra Mangoro sont en alerte jaune depuis l'après-midi d'hier. Autrement dit, les habitants concernés doivent appliquer les prescriptions d'avis de menace, entre autres le respect des consignes d'évacuation pour ceux qui habitent dans les zones à risque. D'ailleurs, des abris provisoires doivent déjà être prêts dans ces localités. Pour l'alerte verte (avertissement), les Régions de Diana et Vatovavy-Fitovinany ainsi que les Districts de Bealanana, Befandriana Nord, Sambava, Vohémar, Andapa, Tsaratanàna, Anjozorobe, Manjakandriana, Andramasina, Antsirabe I, Ambatolampy et Fandriana en sont concernés. Les habitants doivent ainsi se préparer dès maintenant, par exemple en faisant des provisions de produits de première nécessité ou encore en renforçant les activités d'assainissement. Dans tous les cas, s'aventurer en mer entre Antalaha et Toamasina reste fortement déconseillé. Une vigilance « vent fort » a été lancée depuis hier pour toute la côte Est.
Recueillis par Patricia R.

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff