Publié dans Société

Forte tempête tropicale - Un mort et des milliers d’habitants isolés à Mampikony

Publié le jeudi, 04 janvier 2018

Alerte rouge (danger imminent) à Analanjirofo, Atsinanana et Alaotra Mangoro. « Ava » ne cesse de gagner de l’intensité au point de se transformer en forte tempête tropicale (Ftt), depuis hier. Selon les prévisionnistes météo, cette Ftt pourrait atteindre le stade cyclonique avant son atterrissage autour de Toamasina, prévu cette matinée.

Ava occasionne déjà des dégâts dans certaines localités concernées, à l’exemple de Mampikony où les inondations gagnent de l’ampleur. Selon les informations recueillies, un jeune homme âgé de 27 ans aurait été emporté par les eaux dans le Fokontany d’Andianavo. La victime était sur le point de rentrer chez elle après avoir travaillé dans les champs, mais cela a fini par un drame. Son cadavre n’a pas encore été retrouvé jusqu’à hier. D’un autre côté, des milliers d’habitants issus de 10 Fokontany de la Commune d’Ampasimadera, dans la Région Sofia, seraient actuellement isolés suite à la crue du fleuve de Bemarivo. Ceux d’Andianavo en sont les plus affectés puisque le Fokontany ne dispose d’aucune pirogue ni autre moyen pour traverser les eaux. Ces dernières ne cessent pourtant de monter, avec les pluies diluviennes de ces derniers jours. La population locale lance ainsi un appel de détresse aux autorités compétentes afin d’y remédier. Pour rejoindre Mampikony, les habitants d’Ampasimadera sollicitent  des services aux motards, lesquels leur demandent en retour un frais de 10 000 ariary par personne. Les piroguiers réclament également un frais de 1000 ariary par personne.
Fortes pluies au rendez-vous
La forte tempête tropicale « Ava » se trouvait à 220km au Nord-est de Toamasina, hier à 15h locales. Le système s’accompagne d’un vent moyen de 105km/h alterné par des rafales de 140km/h. La montée des eaux et les crues de rivières sont à craindre durant l’épisode
« Ava », avec les fortes pluies qu’elle engendre notamment dans la partie Nord et les côtes Est de l’île. Diverses localités des hautes terres n’en seront pas épargnées. D’ailleurs, l’alerte jaune ou avis de menace concerne quelques Districts des hauts plateaux à savoir Anjozorobe, Antananarivo Avaradrano, Arivonimamo, Ambatolampy, Antanifotsy, Antsirabe I-II, outre les Districts d’Antalaha, Mandritsara, Andilamena, Tsaratanana ou encore la Région Vatovavy Fitovinany. Quant à l’avis d’avertissement ou alerte verte, les Districts de Fandriana, Ambositra, Manandriana, Ambohimahasoa, Isandra, Vohibato, Lalangina, Fianarantsoa Ville, Ambalavao , Anosy, Ivohibe et Iakora ainsi que la Région Atsimo Atsinanana en sont touchés. Aussi, les usagers en mer entre Antalaha et Mahanoro sont priés de ne plus s'aventurer en mer à partir de ce jour. Dans tous les cas, la vigilance est de mise face aux inondations et leurs effets, entre autres le glissement de terrain, l’effondrement de maisons ou encore la coupure de routes, etc.
Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff