Publié dans Société

Fianarantsoa - 9 personnes meurent dans un éboulement

Publié le lundi, 08 janvier 2018

Décidément, la liste des victimes du passage du cyclone Ava, s’allonge ! Le drame survenu vers  21h dans le quartier d’Ivory à Fianarantsoa, dépasse en horreur tous les précédents : 9 membres d’une famille qui ont assisté à une veillée funèbre y ont été ensevelis d’un coup. Les victimes ont entre 11 mois  et 43 ans. Le terrain sur lequel a été bâtie leur maison était le théâtre d’un éboulement  emportant et ensevelissant la maison et ses occupants ! Seule une femme a pu s’échapper de ce piège mortel. Elle a eu le temps de s’éloigner rapidement de l’endroit au moment où la catastrophe allait se produire.

Les sapeurs-pompiers ont participé au sauvetage ou aux recherches des corps. Une heure après avoir remué la terre, 3 corps furent localisés et dégagés des décombres. Les recherches s’étaient poursuivies toute la nuit et ce n’est qu’hier matin, précisément vers 6h que les dépouilles des 5 autres victimes en furent dégagés. Le 9e corps appartient à la personne déjà décédée.  Tout le reste des disparus a été transféré, d’abord au cercle des cheminots de la ville avant une veillée prévue  hier soir au palais de la région.
L’endroit en question occupait une butte longeant la gare de la FCE de la capitale Betsileo. Les trombes d’eau auraient provoqué ce mini-glissement de terrain avec les fâcheuses conséquences que l’on sait. Les autorités de la région s’étaient dépêchées sur place pour courir au chevet de la famille des victimes.
Toujours à Fianarantsoa, le corps sans vie d’une femme a été retrouvé dans un canal le même dimanche 7 janvier dernier. La victime était complètement nue. Aucune trace de coups, écartant ainsi la thèse d’un homicide.  Les observateurs estiment qu’elle serait sous l’emprise de  l’alcool et a fait une chute dans l’écluse avec l’impossibilité de se relever de par ses propres moyens.
Ainsi, le bilan du  passage du cyclone Ava ne cesse de s’alourdir, en particulier  dans la partie sud du pays, totalisant ainsi 21 morts. Dès les premiers jours où Ava a touché terre, il a fait 6 morts dont 3 à Brickaville, le reste à Mampikony et Toamasina, ville la plus touchée. Pas plus tard qu’hier matin,  la carriole transportant les quatre membres d’une famille, a été emportée par les flots à Antanifotsy. Trois ont trouvé la mort et seul le chef de famille a survécu. Le corps d’un noyé n’a jamais pu être retrouvé, du moins durant la journée d’hier. Les efforts du fokonolona pour tenter de le retrouver, étaient vains. Les malheureux allaient rejoindre le marché local lorsque la mort les a guettés à mi-route. La montée des eaux dans cette localité du Vakinankaratra a submergé toutes les routes, expliquant ainsi l’accident de cette charrette. Enfin, le sort des deux jeunes filles de Vangaindrano était également tragique. Vendredi dernier, la pirogue qui les a transportées a chaviré. Les crues  d’une rivière, en sont les responsables.
Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Taux de pauvreté en baisse - Un ministre paie 9 000 euros pour ses gardes du corps
  • Appel aux services d’Houcine Arfa - Le Président humilie les galonnés malgaches
  • Corruption de haut niveau - Un ex-maire roumain en fuite demande l’asile politique à Madagascar
  • Affaire Houcine Arfa - Trois tentatives de corruption de la Procureure de la République
  • Visas aux frontières - Levée de boucliers contre Ametis
  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »

La Une

Editorial

  • « Far West » 
    « Far West », littéralement « Ouest lointain », une riche et étonnante épopée relatant les fantastiques aventures des pionniers américains. En partant de l’Est en direction de l’Ouest, ils parvenaient à atteindre, au risque de leur vie, les côtes occidentales, celles de la Californie d’aujourd’hui. Une étape importante de l’Histoire des Etats-Unis se cadrant chronologiquement dans le XIXème siècle américain. Une période idyllique où les réalisateurs américains de cinémas n’ont pas raté de se faire des fortunes avec les célèbres films « Western » (Vers l’ouest). Les « shérifs », les représentants de la loi dans leurs localités avaient dû affronter, quotidiennement, les méfaits des « desperados » en provenance du pays voisin (Mexique) qui semaient la terreur. Ces « sans foi ni loi » pénétrèrent à l’intérieur des Etats du Texas, du Nouveau-Mexique ou de la Californie et agissaient en véritables maîtres.

A bout portant

AutoDiff