Publié dans Société

Vohiposa - Le pont bientôt opérationnel

Publié le mercredi, 10 janvier 2018

Les automobilistes comptent les heures. Les véhicules de transport attendent impatiemment que le pont de Vohiposa, dans le District Ambohimahasoa, sur le PK 36+150 de la Rn 25 soit rétabli avant de le franchir. Tous les matériaux utilisés pour le montage de cette infrastructure routière sont, par contre, déjà sur le lieu depuis quelque temps. La mise en place du pont Bailey est ainsi en cours de réalisation.

Les voitures légères et les poids lourds auront le droit de circuler dans les 48 heures, indiquent les techniciens auprès du ministère des Travaux publics. Hier, vers 16 heures, un rassemblement de masse s’y est formé. Une file d’attente de voitures s’aperçoit également. Cela se traduit par l’approche de l’heure du départ et le rétablissement de la circulation.
Une navette de liaison pour le transbordement des passagers
Une mesure au profit des personnes bloquées depuis des jours est appliquée.  Le pont situé au niveau de Vohiposa reste inaccessible à tout véhicule de transport. Toutefois, les passagers peuvent passer. On a eu recours à une navette de liaison. Celle-ci assure le transbordement des personnes. Selon ces passagers, ce moyen de transport constitue un réel danger, mais il faut s’adapter avec les moyens du bord pour ne pas y rester encore un jour de plus. Une équipe du Corps de la protection civile (Cpc) a été envoyée sur place mardi dernier. Son rôle consiste à réaliser un pont fluvial. Par ailleurs, au niveau de la Rn6, hier vers 9 heures du matin, la circulation a repris normalement. Les travaux sur le pont de Manajeba ont été achevés. Et à partir de ce jour, les camions vont pouvoir circuler de nouveau.
Recueillis par K.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

La Une

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff