Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Université de Mahajanga - Trois étudiants arrêtés

Publié le mercredi, 10 janvier 2018

Vers le rétablissement de la circulation. Le passage du cyclone Ava notamment dans la partie Est et Sud-est de la Grande île a considérablement endommagé toutes les infrastructures routières. Actuellement, les responsables hiérarchiques travaillent d’arrache-pied pour réparer les dégâts au niveau des routes nationales dans le plus bref délai. Grâce à cette mobilisation, quelques routes sont déjà rouvertes aux usagers de la route dont les automobilistes. 

Il s’agit entre autres de la Rn2 qui relie Antananarivo et la ville de Toamasina. Depuis dimanche dernier, les poids lourds ont accès à cet axe. Du côté de la ville de Ranomafana sur la Rn 25, plus précisément au PK 36+100, le problème lié à un écroulement d’une partie de la route principale à Vohiparara a été résolu. La circulation a repris normalement hier vers 4 heures du matin. En outre, la Rn 6 est également opérationnelle.  Les travaux opérés sur la route coupée, située au PK 297+ 800 à Ankazobetsihay et PK 293+800 ont pris fin hier après-midi. Toutefois, la Rn 32 reste inaccessible aux poids lourds. La réouverture de la route dépend de l’évolution des travaux, prévus se terminer ce jour. Cet axe se situe sur la route reliant Antsohihy et Mandritsara juste avant l’entrée à Befandriana -Nord. Pour la Région de Vakinakaratra, la route est encore fermée dans les districts et Régions avoisinants, à savoir Faratsiho et Menabe. Particulièrement, sur la Rn 34, d’Antsirabe et Malaimbandy, la mise en place d’un pont Bailey accélère le trafic routier. On effectue également des travaux au niveau du pont reliant Moramanga et Marovoay. Les voitures légères peuvent par contre circuler.
Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff