Publié dans Société

Université de Mahajanga - Trois étudiants arrêtés

Publié le mercredi, 10 janvier 2018

Vers le rétablissement de la circulation. Le passage du cyclone Ava notamment dans la partie Est et Sud-est de la Grande île a considérablement endommagé toutes les infrastructures routières. Actuellement, les responsables hiérarchiques travaillent d’arrache-pied pour réparer les dégâts au niveau des routes nationales dans le plus bref délai. Grâce à cette mobilisation, quelques routes sont déjà rouvertes aux usagers de la route dont les automobilistes. 

Il s’agit entre autres de la Rn2 qui relie Antananarivo et la ville de Toamasina. Depuis dimanche dernier, les poids lourds ont accès à cet axe. Du côté de la ville de Ranomafana sur la Rn 25, plus précisément au PK 36+100, le problème lié à un écroulement d’une partie de la route principale à Vohiparara a été résolu. La circulation a repris normalement hier vers 4 heures du matin. En outre, la Rn 6 est également opérationnelle.  Les travaux opérés sur la route coupée, située au PK 297+ 800 à Ankazobetsihay et PK 293+800 ont pris fin hier après-midi. Toutefois, la Rn 32 reste inaccessible aux poids lourds. La réouverture de la route dépend de l’évolution des travaux, prévus se terminer ce jour. Cet axe se situe sur la route reliant Antsohihy et Mandritsara juste avant l’entrée à Befandriana -Nord. Pour la Région de Vakinakaratra, la route est encore fermée dans les districts et Régions avoisinants, à savoir Faratsiho et Menabe. Particulièrement, sur la Rn 34, d’Antsirabe et Malaimbandy, la mise en place d’un pont Bailey accélère le trafic routier. On effectue également des travaux au niveau du pont reliant Moramanga et Marovoay. Les voitures légères peuvent par contre circuler.
Recueillis par K.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff