Publié dans Société

Affaire « Zoara Famonjena Antohomadinika » - Le Metm expulse le pasteur…

Publié le dimanche, 11 février 2018

Le bras de fer continue. Les fidèles de l’Eglise Metm « Zoara Famonjena Antohomadinika », soutenus par les parents d’élèves de l’école « Fitahiana » ainsi que les habitants de ce quartier, ont enchaîné hier leur manifestation. Ils s’opposent à l’affectation du pasteur Alain de Néri Andrianantenaina, une décision prise par le bureau national du Metm au mois de janvier dernier. Alors que le pasteur et les fidèles ont sollicité une rencontre pour parler de cette affaire avec les membres dudit bureau, ces derniers ont pris une autre décision. Il s’agit de l’expulsion du pasteur non seulement dans son Eglise mais aussi au sein du Metm, ce qui a abasourdi les fidèles.

« Nous ne nous attendions pas à une telle décision. Le bureau national aurait dû écouter notre version des faits, au lieu de ne considérer que celui des dirigeants de l’école. Ces derniers, qui seraient les auteurs de détournement dans l’établissement fondé par le pasteur, ont eu gain de cause. Nous insistons sur le fait que ce pasteur reste irremplaçable non seulement au sein de l’Eglise mais aussi dans le quartier. Il a largement contribué à la scolarisation des enfants démunis et au développement du quartier, grâce aux actions sociales et humanitaires menées depuis sa venue. Tous ses efforts restent vains s’il quitte la circonscription, d’où notre contestation quant à la décision « subjective » du Metm », s’exprime le porte-parole des fidèles, désemparés. Hier, des représentants du bureau national étaient venus à l’Eglise pour présenter le nouveau pasteur, mais les fidèles n’ont rien voulu savoir. Ils déplorent l’agissement des dirigeants de cette entité religieuse, qu’ils qualifient de « perturbateurs ». D’ailleurs, le culte dans la matinée s’est déroulé dans l’angoisse pour la plupart des chrétiens.  Les Forces de l’ordre étaient encore sur place pour assurer l’ordre, sans entrer dans l’enceinte de l’Eglise en étant conscientes qu’il s’agit d’un conflit interne. Jusqu’ici, le bureau national du Metm reste silencieux. Affaire à suivre !

 Recueillis par Patricia Ramavonirina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff