Publié dans Société

Isandra - Les « dahalo » tirent sur un bébé

Publié le mercredi, 21 mars 2018

Un bébé tué d’une balle à la tête ! La brutalité des « dahalo » dépasse désormais la limite du tolérable et de l’admissible dans le pays. Ils ne font plus aucune distinction de sexe, ni d’âge pour sévir contre leurs victimes. Vendredi après-midi dernier, un fait à glacer le sang s’est produit dans un quartier de la Commune d’Isandra, ex-Province de Fianarantsoa. 30 « dahalo » équipés d’armes à feu et d’objets tranchants ont fait incursion dans le village d’Ambalamarina.  

Ils ont fait crépiter leurs armes, provoquant la panique des habitants. Leur cible : un couple avec enfant en bas-âge. Justement, ils n’ont pas hésité à tirer sur un bébé d’un an et demi en visant particulièrement la tête. Evacué à l’hôpital de Tambohobe à Fianarantsoa, l’enfant se trouve entre la vie et la mort, du moins selon une information recueillie sur place.

De plus, les assaillants dont on ignore le motif de leur acharnement sur les membres de la petite famille, ont pris leurs économies.  Ils ont également tenté d’emporter des marchandises mais ont finalement préféré les jeter au sol, les jugeant trop encombrantes. Ainsi, du riz à profusion provenant du stock des victimes, a été perdu inutilement. Toutes les Régions de l’Amoron’i Mania et de la Haute-Matsiatra dépassent maintenant, et de loin, celle de l’Ihorombe (Betroka) en matière d’insécurité. L’on se demande sur la raison de cette hésitation du Gouvernement, sinon son refus de ne pas implanter également les bataillons inter-armes dans ces régions désormais classées « zones rouges ».

F.R.

1 Commentaire

  • Posté par gerard g
    jeudi, 22 mars 2018

    horreur absolue ! (et peu importe le riz renversé, non ?)

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure
  • Patrimoine de l’Etat - Le HVM fait sa braderie
  • Election présidentielle 2018 - Andry Rajoelina le candidat le mieux préparé

Editorial

  • Calendrier irrévocable
    Un arbre de taille haute, sur le sommet de la colline, attire les foudres. C’est un phénomène physique  naturel. Dans une communauté humaine donnée, quelqu’un qui a réussi dans sa vie et parvient à se hisser au top de sa carrière attise des animosités. AndryNirinaRajoelina, ancien président de la Transition, de retour au pays, entame un périple de descentes sur terrains. A la bonne surprise générale ou à la désolation totale pour certains, c’est selon, le leader du Mapar/Tgv cartonne partout où il passe. Il a été accueilli de Mahajanga à Fianarantsoa, tout récemment, en passant par Antsohihy puis Soanierana-Ivongo jusqu’à Marolambo, pour ne citer que ces quelques localités-repères, par une population entièrement en phase et enthousiasme. L’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), détaillée en long et en large durant tout le parcours par son président-fondateur en personne, reçoit un écho plus que favorable. L’IEM est la bienvenue partout où…

A bout portant

AutoDiff