Publié dans Société

Coupure de courant fréquente - Guerre déclarée entre la Jirama et ses abonnés

Publié le mardi, 17 avril 2018

La population est privée de courant du jour au lendemain. Le vécu quotidien des abonnées de la Société Jiro sy Rano Malagasy (Jirama) se résume dans le noir. Le problème lié à l’approvisionnement en électricité n’est toujours pas résolu. Chaque soir, entre autres, les gens doivent s’attendre à ce que le courant lâche. Pour cette raison, les consommateurs déclarent à petit feu la guerre à la Jirama. A travers les publications sur les réseaux sociaux et les discussions au niveau de la communauté, le ras-le-bol des usagers se dévoilent. Plusieurs personnes dans différentes localités situées dans la Capitale essaient d’interpeller cette compagnie d’eau et d’électricité à Madagascar à travers des insultes et des menaces à l’endroit des facteurs. 

« J’enfermerai dans la cour le facteur avant d’envoyer le chien. Il ne rentrera qu’à 7 heures du soir. Et quand celui-ci vient pour couper le compteur, je lui amputerai la jambe. L’incivilité des facteurs d’entrer en effraction sans prévenir et de débrancher le compteur mérite un tel châtiment. En effet, ce geste a endommagé des matériels dont les ordinateurs dont le coût ne sera jamais supporté la Jirama », martèlent des consommateurs.
Outre la hausse du tarif, ce manque de professionnalisme va faire faire déborder le vase. Comme explication, la Jirama avance la vétusté des infrastructures. Dernièrement, de nouveaux matériels composés de 400 transformateurs, 1500 km de câbles électriques et 13 poteaux ont été annoncés pour résoudre ce problème. Toutefois, les abonnés redoutent la résolution du problème de la distribution du courant électrique. Par ailleurs, pour le week-end dernier, une coupure générale a secoué les Tananariviens. Ainsi, dimanche dernier vers 19h30, la Capitale s’est trouvée dans le noir total. Un déclenchement général, explique la Jirama, a eu lieu. Pour quelques quartiers, la lumière est revenue sur l’heure. Pourtant, la situation n’a été pas la même dans une centaine de localités dans la ville d’Antananarivo. Il a fallu attendre des heures interminables pour que le problème soit rétabli. D’après les informations communiquées par la Jirama, ce déclenchement a eu lieu suite à une panne technique localisée dans la centrale hydroélectrique d’Andekaleka.
Recueillis par K.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Report de la présidentielle et nouvelle transition - Tollé général contre la manœuvre de certains candidats
  • Andry Rajoelina en campagne - Marée humaine dans les capitales Betsileo et Betsimisaraka
  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar

Editorial

  • Premier tour !
    « Premier tour de vita ! » La campagne électorale pour le scrutin du 7 novembre entame la deuxième quinzaine du mois. A mi-chemin du parcours, la course se durcit. L’écart se creuse. Un ou deux se démarquent du peloton et atteignent pleinement la vitesse de croisière. Les autres, pour la plupart, ont du mal à trouver leur rythme. Apparemment, ils s’essoufflent déjà, sinon, pour quelques -uns, on s’amuse à jouer une vilaine comédie ! Bref, il y en a même qui se trouve bloquer au ... startin g-block ! Parmi les mieux placés de cette course, le candidat n° 13 Andry Nirina Rajoelina (ANR) qui se détache nettement. Selon certains observateurs, l’éventualité de la victoire au 1er tour est réelle. Une possibilité partagée par d’éminents chroniqueurs du « Jeune Afrique ». A en voir l’allure de la campagne et l’intérêt général que l’IEM suscite, ANR a effectivement toutes les chances de l’emporter.

A bout portant

AutoDiff