Publié dans Société

Délimitation de terrains limitrophes - Conflit entre les Communes d’Anosy Avaratra et Sabotsy-Namehana

Publié le vendredi, 08 juin 2018

Une rivalité existe entre la Commune rurale d’Anosy Avaratra et de Sabotsy Namehana. Au mois d’août dernier, les 16 Districts d’Avaradrano ont décidé de délimiter leur terrain limitrophe. Ils ont alors effectué une descente sur terrain avec les représentants du « Foibe Taon-tsaritany Malagasy » (FTM).


Une fois que la représentation des délimitations est sortie, il est stipulé que la plaine de Laniera qui sépare les deux Communes en conflit, sera divisée en deux parties égales, l’une pour la Commune Anosy Avaratra et l’autre moitié pour Sabotsy-Namehana. Pourtant, le maire de la deuxième Commune n’a pas accepté le partage. « Le maire de la Commune de Sabotsy-Namehana a détruit toutes les infrastructures au bord de cette rizière et y a construit, en revanche, des toilettes et un jardin public. Les marchands de sable et de gravillons qui se trouvent dans cet endroit sont les principales victimes. Le maire les a tous chassés », avance Luc Razafimahefa, maire de la Commune d’Anosy-Avaratra. Ainsi, il décrit cette situation comme un abus de pouvoir de la part de la Commune adverse.
Face à cette situation, ce dernier a déjà fait appel aux responsables concernés, notamment le FTM, les députés élus dans cette partie d’Avaradrano ou encore le M2pate, outre la constatation par voie d’huissier de justice et la sensibilisation de la population. La guerre ne fait que commencer. Ni l’une ni l’autre partie ne veut pas revenir sur sa décision. A noter que la Commune d’Anosy Avaratra se trouve entre Sabotsy-Namehana et Ambohimanga.
Recueillis par Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff