Publié dans Société

Douanes - Saisie de drogue dure d'une valeur de 10 milliards d'ariary

Publié le vendredi, 08 juin 2018

La plus grande quantité de drogue jamais saisie à Madagascar. Dans la nuit du jeudi, la gendarmerie nationale et le « Central intelligence service » (CIS), avec l'appui des services douaniers du pays, ont réussi à appréhender plus de 140 kg de drogue à Manjakandriana. D'après les explications d'Eric Narivony Rabenja, directeur général des douanes, « les trafiquants voulaient rejoindre la ville de Toamasina pour y louer un bateau et rejoindre l'île de Nosy Be. Et c'est à partir de là qu'ils allaient ensuite exporter les produits vers les îles voisines ».

Neuf personnes, transportant ces marchandises à bord d'un Mercedes Sprinter de location, ont ainsi été arrêtées. La meute de trafiquants appréhendée est constituée de trois Mauriciens et six Malagasy dont deux femmes. Les autorités cherchent encore leurs complices dans la ville portuaire de Toamasina.
« Nous ignorons encore comment ces produits ont réussi à entrer dans nos frontières. Mais nous continuons encore les enquêtes afin de comprendre toutes les démarches entreprises par les truands », ont indiqué les responsables, hier, lors d'une conférence de presse. Selon eux, ces marchandises n'ont pas été produites dans le pays, ce qui conforte la thèse de Madagascar comme plaque tournante de la drogue dans l'océan Indien.
Chanvre, cannabis et drogue dure
Les produits saisis étaient répartis en plusieurs lots et empaquetés dans dix gros sacs  de « jiafotsy ». D'après Haja Rakotoarimalala, directeur des services extérieurs de la douane, « les 140 kg se subdivisent en cinq catégories : la première est composée de 91 colis de feuilles pressés de chanvre mais aussi de cannabis, la seconde de quatre colis de drogue en cristaux et les trois dernières se constituent de drogue dure sous forme de poudre ». Mais des experts viendront encore les examiner dans le but de définir exactement leur nature respective. Pour précision, les drogues dures représentent 35 kg des marchandises saisis, soit d'une valeur approximative de 10 milliards d'ariary, si un gramme vaut 300 000 ariary.  Les stupéfiants seront conservés à titre de pièces à conviction….
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Accusations gratuites contre Maminiaina Ravatomanga
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - La population du Vakinankaratra conquise !
  • Vie de parti - Le HVM dépouillé des ses éléments « acceptables »
  • Course à la magistrature suprême - Des détraqués salissent l’image du candidat du TGV
  • Présidentielle 2018 - Hajo Andrianainarivelo fera tout pour faire élire Andry Rajoelina
  • Election présidentielle - Guerre de leadership dans le camp du régime
  • RN 4 - Embuscade spectaculaire à Mahatsinjo, un bébé blessé
  • Démission DG Kraoma Malagasy - Suite à la vente d'actions de la société aux Russes ?
  • Préfets et chefs de région au congrès du HVM - Des sanctions attendues !
  • Insécurité à Madagascar - Un des grands échecs du régime Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Essai transformé !
    Les cent jours de la « période d’essai » de Ntsay Christian touchèrent à leur fin ce vendredi 14 septembre 2018. Nommé le 14 juin 2018, exactement trois mois et dix jours, le nouveau locataire de Mahazoarivo tenait d’une main de fer la barre du pays. Il est d’usage comme dans toute entreprise digne de l’être d’accorder un temps d’essai à un employé ou cadre nouvellement recruté au terme duquel la Direction se réserve le droit d’apprécier à sa juste valeur la nouvelle recrue pour une confirmation ou pour un simple rejet.

A bout portant

AutoDiff