Publié dans Société

Douanes - Saisie de drogue dure d'une valeur de 10 milliards d'ariary

Publié le vendredi, 08 juin 2018

La plus grande quantité de drogue jamais saisie à Madagascar. Dans la nuit du jeudi, la gendarmerie nationale et le « Central intelligence service » (CIS), avec l'appui des services douaniers du pays, ont réussi à appréhender plus de 140 kg de drogue à Manjakandriana. D'après les explications d'Eric Narivony Rabenja, directeur général des douanes, « les trafiquants voulaient rejoindre la ville de Toamasina pour y louer un bateau et rejoindre l'île de Nosy Be. Et c'est à partir de là qu'ils allaient ensuite exporter les produits vers les îles voisines ».

Neuf personnes, transportant ces marchandises à bord d'un Mercedes Sprinter de location, ont ainsi été arrêtées. La meute de trafiquants appréhendée est constituée de trois Mauriciens et six Malagasy dont deux femmes. Les autorités cherchent encore leurs complices dans la ville portuaire de Toamasina.
« Nous ignorons encore comment ces produits ont réussi à entrer dans nos frontières. Mais nous continuons encore les enquêtes afin de comprendre toutes les démarches entreprises par les truands », ont indiqué les responsables, hier, lors d'une conférence de presse. Selon eux, ces marchandises n'ont pas été produites dans le pays, ce qui conforte la thèse de Madagascar comme plaque tournante de la drogue dans l'océan Indien.
Chanvre, cannabis et drogue dure
Les produits saisis étaient répartis en plusieurs lots et empaquetés dans dix gros sacs  de « jiafotsy ». D'après Haja Rakotoarimalala, directeur des services extérieurs de la douane, « les 140 kg se subdivisent en cinq catégories : la première est composée de 91 colis de feuilles pressés de chanvre mais aussi de cannabis, la seconde de quatre colis de drogue en cristaux et les trois dernières se constituent de drogue dure sous forme de poudre ». Mais des experts viendront encore les examiner dans le but de définir exactement leur nature respective. Pour précision, les drogues dures représentent 35 kg des marchandises saisis, soit d'une valeur approximative de 10 milliards d'ariary, si un gramme vaut 300 000 ariary.  Les stupéfiants seront conservés à titre de pièces à conviction….
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff