Publié dans Société

Saisie record de drogue dure - Déferrement des 11 suspects et destruction de 140 kg de stupéfiants

Publié le mardi, 12 juin 2018

Les 11 personnes incriminées dans la saisie record de 140 kg de drogue à Manjakandriana, le 7 juin dernier, ont été entendues hier à Anosy par le juge d'instruction. Les auditions s'étaient prolongées jusqu'à une heure tardive de la soirée, hier.  Le processus n'a démarré qu'après de longues tractations. Et le fait nouveau est que le nombre des femmes incriminées est passé à 5 au lieu de 3 comme au tout début de l'affaire, contre 6 hommes. Trois parmi eux sont des ressortissants mauriciens. Selon une précision émanant du Tribunal, les Mauriciens qui étaient arrêtés sur le territoire malagasy devront être jugés selon la loi nationale en vigueur. Cependant, la possibilité d'établissement d'une convention quelconque entre les deux administrations douanières malagasy et mauricienne n'est pas exclue.

La destruction de la drogue saisie a également marqué la journée d'hier. Au cours de l'après-midi, des témoins ont pu voir 6 véhicules 4x4 quitter le Tribunal à Anosy. Direction : la banlieue Sud de la ville où l'incinération a dû avoir lieu. Pour ce faire, les autorités concernées s'étaient conformées à la procédure. Cette dernière consistait à formuler une demande d'autorisation de destruction adressée au procureur. Ce qui a donc finalement conduit à une destruction conjointe à la fois par la Douane, le Tribunal, la Police nationale et la Gendarmerie nationale,  la Commission inter-ministérielle de coordination de la lutte contre la drogue ou CICLD, le Bureau indépendant anti-corruption ou BIANCO, tout cela sous la présence d'un huissier. Parmi les principaux motifs invoqués, on peut mentionner que la drogue ou stupéfiants sont des marchandises prohibées de façon absolue dont les échanges et le commerce ainsi que la consommation sont interdits à Madagascar.
Contre-test
Notons qu'un contre-test  a été effectué au Tribunal avant la destruction pour confirmer que la marchandise détruite est bien de la drogue. Au total, 146, 66 kg de ces stupéfiants d'une valeur monétaire de 16 468 249 200 ariary ont été saisis à Manjakandriana, le 7 juin dernier. Le produit prohibé est composé de  4,120 kg de méthamphétamine, de 24,593 kg d'héroïne, de 81,217 kg de cannabis pressé et de 36,646 kg de feuilles de cannabis. Quant à la procédure et au déroulement de l'enquête, on a vu une proche collaboration entre les douanes malagasy et mauricienne, laquelle s'est traduite en échange de renseignements ayant conduit aux arrestations au niveau de Manjakandriana, le 7 juin dernier.
Rappelons qu'une longue attente a marqué le déroulement du déferrement au Parquet d'Anosy, hier. Prévu démarrer vers 9h du matin, celui-ci n'a pu finalement débuter qu'en début de l'après-midi. Selon une explication auprès du service de communication de la Douane, le processus en vue de l'incinération de la drogue saisie a été longuement débattu auprès du procureur. Il a fallu saisir le Parquet avant que les autorités concernées n'aient pu finalement quitter le Tribunal avec la marchandise et l'emmener pour son incinération.
F.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff