Publié dans Société

Collaboration CNaPS-Eglise anglicane - Première descente à Antsiranana

Publié le mercredi, 13 juin 2018

Pour la concrétisation de la convention signée entre les deux parties. Des représentants de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS) et de l'Eglise anglicane ou « Ecclésia épiscopale malagasy » (EEM) ont effectué la première descente dans le diocèse d'Antsiranana. Il s'agit d'une formation sur la protection sociale qui s'est tenue le 7 et 8 juin dans cette ville portuaire du nord de Madagascar, avec 37 participants. Comme tous les ateliers donnés par la Caisse, c'était une occasion de présenter non seulement sa mission et ses prestations, mais aussi d'informer les participants sur les droits des salariés et les obligations des employeurs.

Alhin Randria, chef de service des prestations familiales, a par exemple évoqué le processus ainsi que les critères pour obtenir la pension de retraite, à savoir la durée d'affiliation à la CNaPS, les 15 années de travail sans interruption, le fait d'être cotisant sans interruption pendant les 10 dernières années de carrière, etc. « Depuis 2016, les prestations sociales augmentent suivant la révision à la hausse du salaire minimum d'embauche. Ainsi l'allocation familiale qui était auparavant de 2 000 ariary est devenue 5 000 ariary par enfant par mois actuellement », précise Abdou Riziky, délégué du directeur général par intérim. Pour leur part, les participants se disent informés sur la sécurité sociale. « Nous connaissons désormais les devoirs des employeurs et les apports des travailleurs. Nous allons aider les paroisses à faible compétence dans le traitement à temps des avantages des clergés et leurs autres membres du personnel travaillant au sein du diocèse d'Antsiranana », avance Monseigneur Théophile Botomazava, évêque d'Antsiranana. Rappelons que le taux de cotisation pour l'Eglise est de 8 % pour l'employeur contre 1 % pour le travailleur.
Recueillis par Patricia R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff