Publié dans Société

Baisse de prix des carburants - Une réunion entre les transporteur au programme

Publié le lundi, 02 juillet 2018

Réunion menant vers les étapes supérieures. Après leur arrêt de travail, mercredi dernier, les transporteurs réunis au sein de l’Union des coopératives de transport urbain (UCTU), l’Union des coopératives de transport suburbain (UCTS), l’UCTS FA ainsi que les camionneurs, sans oublier les transporteurs de marchandises, se réunissent ce jour à Ambodivona. Selon Lova Randrianantoandro, président de l’UCTU, le sujet de cette rencontre sera axé sur le prix des carburants. En tenant compte de la perte endurée par les transporteurs devant la hausse excessive du prix du gasoil, ces associations œuvrant à Antananarivo et ses périphéries se réunissent pour élaborer les stratégies pour l’application de la vérité des prix.

En effet, elles ont proposé un prix fixe qui est de 2 000 ariary le litre. La non-considération de leurs revendications va les inciter à appliquer le coût d’exploitation, impliquant le prix du ticket de bus à 700 ariary. Il est à noter qu’entre autres, ils ont réclamé le règlement de leur compensation forfaitaire impayée depuis le mois de juillet 2017. Etant donné qu’ils n’ont pas obtenu de réponse favorable à cette requête, ils sont passés à d’autres étapes. Outre l’application de cette vérité des prix des carburants, les transporteurs insistent également sur l’exploitation du marché des carburants à Madagascar au profit du secteur public. La gestion de cette filière doit désormais appartenir à l’Etat, réclament-ils.
Recueillis par K.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka
  • Traitement des résultats de l’élection présidentielle - La CENI suscite la méfiance
  • Accusations de corruption - La CENI répond au camp Ravalomanana
  • Election présidentielle - Andry Rajoelina number 1 dans la majorité des Régions
  • Panique post-électorale - Ravalomanana enchaine les violations de la loi !
  • Election présidentielle - La communauté internationale appelle à la retenue les candidats n° 12 et n° 25

Editorial

  • L'indomptable !
    On la croyait écrasée, non il n'en est rien. Elle est toujours là ! Elle réapparait et menace de sévir. La peste, car il s'agit d'elle, persiste et signe. Cette maladie causée par la bactérie du nom de « Persinia Pestis » demeure l'indomptable ennemie à Madagascar. Obnubilé par les interminables comptages de voix, le pays tout entier semble ignorer qu'une maladie est en train de faire parler d'elle de... nouveau. Eclipsée par l'ambiance électrique électorale, la peste refait discrètement surface et risque de faire des ravages au cas où des mesures draconiennes ne seraient pas prises illico. La publication des résultats du scrutin du 7 novembre prend trop de temps. Une lenteur légendaire qui irrite certains états-majors politiques. Une lenteur qui soulève des vagues auprès de l'opinion.

A bout portant

AutoDiff