Publié dans Société

Conflit entre le MEN et les enseignants - Les élèves malagasy souffrent le martyr

Publié le lundi, 09 juillet 2018

La grève continue pour le syndicat des enseignants réunis dans le «  Mandantehezan'ny fampianarana ».  La manifestation ne s'arretêra pas tant ces syndicalistes n'obtiendront pas gain de cause concernant les 5 points de leur revendication. Samedi dernier, ils ont organisé une manifestation devant la société CNAPMAD à Ankorondrano. A cette occasion, ils ont réuni les parents d'élèves pour exposer leurs revendications, ainsi que les impacts de la situation actuelle, notamment sur le calendrier des examens officiels que l'Etat compte maintenir.

D'après le coordonateur de la SEMPAMA Nosy dans la Région d'Atsinanana, Arivelo Ratolotsihanaka, la tenue de ces examens en fonction du calendrier préétabli par le ministère de tutelle est un forcing. Pour préparer les élèves, il suffit qu'ils rejoingent les bancs de l'école, au moins trois semaines avant les épreuves. « Avec ce forcing, l'Etat ne fait que martyriser les enfants malagasy. Soit les diplômes sont bradés en diminuant la difficulté des épreuves, soit le nombre des admis est infime », avance-t-il. Ces revendications concernent les indemnités de logement, les indemnités forfaitaires de résidence ou spéciales pour les personnels du ministère de l'Education nationale (MEN), les indemnités de correction et de préparation, le recrutement des fonctionnaires qui est une promesse présidentielle. Outre cette manifestation, les membres du syndicat ont sensibilisé les responsables au sein de la société CNAPMAD au sujet du forcing de l'Etat pour l'impression des sujets d'examen.
Quant au ministère de l'Education nationale, il campe sur sa position pour la tenue du CEPE et du BEPC. Le premier aura lieu le 14 août prochain, tandis que le BEPC se tiendra du 3 au 6 septembre. D'après le ministre Horace Gatien, l'impression des sujets d'examen pour le CEPE est déjà en cours. Sur ce, l'année blanche n'est pas à craindre. Ce jour, deux différentes manifestations se tiendront dans la Capitale. D'un côté, une assemblée générale aura lieu quelque part, et de l'autre, le camp adverse se donnera rendez-vous devant le siège du MEN.
Recueillis par Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !
  • Assainissement au niveau de la Justice - Des magistrats sanctionnés
  • Investiture du 19 janvier - Qui succédera à Ralitera Etienne ?
  • Cérémonie d’investiture laïque à Mahamasina - Le président de la HCC persiste et signe
  • République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

Editorial

  • Laïcité !
    « Pas de bible, pas de culte ! » Une déclaration choc de Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), autour de la cérémonie d'investiture du samedi 19 janvier à Mahamasina qui créa des vagues auprès de l'opinion. Et pour répondre à ses « détracteurs », le professeur de Droit constitutionnel persiste et signe à ceux ou celles qui veulent l'entendre qu'il s'agit d'une cérémonie républicaine. Pour une fois, le principe de la laïcité de l'Etat, nettement mis en valeur dans cette nouvelle disposition, est respecté. En fait, le président de la HCC n'a fait que remettre les pendules à l'heure !

A bout portant

AutoDiff