Publié dans Société

Ambohimanambola - Le camion d’une grande société achemine de la drogue

Publié le mardi, 10 juillet 2018

Deux sacs bourrés de chanvre, soit l’équivalent de 30 kg ! Il s’agissait de la grosse prise des éléments du Commissariat de police d’Alasora, dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiant dans le pays. Cela remonte le samedi 7 juillet dernier à un rond-point d’Ambohimanambola où la cargaison de drogue a été interceptée. Et pas avec n’importe quel moyen. La marchandise avait été transportée par un camion qui appartiendrait à une grande entreprise de la place. En réalité, le poids-lourd ne s’était pas immobilisé, ses occupants s’étant contentés seulement de jeter la marchandise sur le bas-côté de la chaussée, notamment deux imposants sacs et un troisième plus petit. Seulement, le nom de ladite société n’a pas été décliné pour la sécurité de l’enquête.

Après s’être considérablement ralenti, le poids-lourd a aussitôt repris sa route, une fois les sacs jetés au sol. La vue d’une telle scène a suscité la curiosité des passants surtout lorsque deux inconnus se sont rendus à l’endroit en vue probablement de récupérer la drogue. Mais ces derniers ont rapidement fui en voyant les gens s’approchant d’eux. Les témoins de la scène ont alors alerté la Police. A l’arrivée des éléments de celle-ci sur les lieux, les deux suspects étaient déjà loin et personne n’a osé suivre leurs traces.
Après cette prise, la Police a emmené les sacs contenant les substances narcotiques au Commissariat d’Alasora. Actuellement, l’enquête en vue de remonter les pistes des trafiquants et des passeurs est sur la bonne voie, selon toujours l’information policière. Les dealers ne manquent pas d’imagination pour acheminer de la drogue dans la Capitale. Il y a quelques mois, ils ont trouvé l’astuce de cacher les sacs bourrés de « rongony » au milieu d’une cargaison ou dans des morceaux de viande.
Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Report de la présidentielle et nouvelle transition - Tollé général contre la manœuvre de certains candidats
  • Andry Rajoelina en campagne - Marée humaine dans les capitales Betsileo et Betsimisaraka
  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar

Editorial

  • Premier tour !
    « Premier tour de vita ! » La campagne électorale pour le scrutin du 7 novembre entame la deuxième quinzaine du mois. A mi-chemin du parcours, la course se durcit. L’écart se creuse. Un ou deux se démarquent du peloton et atteignent pleinement la vitesse de croisière. Les autres, pour la plupart, ont du mal à trouver leur rythme. Apparemment, ils s’essoufflent déjà, sinon, pour quelques -uns, on s’amuse à jouer une vilaine comédie ! Bref, il y en a même qui se trouve bloquer au ... startin g-block ! Parmi les mieux placés de cette course, le candidat n° 13 Andry Nirina Rajoelina (ANR) qui se détache nettement. Selon certains observateurs, l’éventualité de la victoire au 1er tour est réelle. Une possibilité partagée par d’éminents chroniqueurs du « Jeune Afrique ». A en voir l’allure de la campagne et l’intérêt général que l’IEM suscite, ANR a effectivement toutes les chances de l’emporter.

A bout portant

AutoDiff