Publié dans Société

Attaque à main armée à Ambanja - Une mère de famille tuée par balle

Publié le mardi, 07 août 2018

Rien n’arrête les bandits dans leurs sales besognes dans la ville d’Ambanja. Hier aux alentours de 1h du matin, une mère de famille, âgée d’environ 60 ans et habitant Ambanja- centre, a été tuée par des bandits après qu’ils aient braqué une maison située en face de celle de la victime. Celle-ci a reçu plusieurs balles et est morte sur le coup. Selon nos sources, la victime n’est autre que la mère d’un collecteur de vanille appelé Kassim, celui-là même dont  la maison a été attaquée par ces voyous. La maman, ayant entendu l’appel au secours de sa belle-fille, a ouvert la porte et l’un des bandits a tiré sur elle avec une arme artisanale.

Les bandits, toujours selon nos sources, ayant eu vent de l’argent d’un montant de 6 millions d’ariary qu’il a tiré de son compte « Orange Money », ont attendu qu’ils fassent nuit pour l’attaquer à son domicile. Ils ont menacé Kassim et sa femme avec un sabre et une hache. Le collecteur n’avait d’autre choix que de donner aux bandits tout l’argent qu’il avait. Il a vu que ces malfrats étaient prêts à tout et il avait raison. Les bandits se sont évanouis dans la nature avec leur butin après leur crime. Le délestage qui continue de régner à Ambanja joue en faveur des malfaiteurs. La Jirama d’Ambanja  a été dotée d’un groupe électrogène de 900 Kw qui est en cours d’installation la semaine dernière, mais c’est loin de résoudre le problème dans la mesure où le besoin en électricité des usagers est de 2 000 Kw. Il n’y a rien à espérer du régime de Rajaonarimampianina.
 A. Lepêcheur

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Week-end de Pâques - 1 mort, plus de 80 consultations
  • Port et détention illégale d’armes - Arrestation d’une ancienne députée
  • Couple présidentiel à Antanifotsy - Une fête pascale sous le signe de la générosité et de la simplicité !
  • Toamasina - 40 kg d’héroïne saisis sur la route nationale 5
  • Décentralisation effective et suppression du Sénat - Andry Rajoelina demande l’avis du peuple
  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés

La Une

Editorial

  • Retour sur terre
    La petite semaine de ferveur de Pâques prend déjà fin. Après avoir été « dans les nuages », on redescend sur terre. Les choses sérieuses attendent. Malgré que les célébrations des fêtes de Pâques n’atteignent pas le degré d’exultation de celles de Noël, elles ont quand même réussi à remplir leur contrat. Eglises et temples ont été pris d’assaut et les … affaires des commerçants, tout gabarit confondu, n’en déméritent pas. Normalement, les réjouissances de Pâques devraient revêtir une importance capitale parmi les chrétiens du fait qu’elles sont les seules fêtes inscrites et recommandées par Dieu dans les Saintes Ecritures judéo-chrétiennes ou la Bible. Les seuls « Jours de réjouissances » où chrétiens et juifs (judaïsme) célèbrent ensemble, à leur manière chacun, ces « andro firavoravoana ». Par contre, les célébrations de Noël, telles qu’on assiste dans les temples et églises, sont pour la plupart de pures inventions dans l’imaginaire des hommes. La Bible n’a jamais…

A bout portant

AutoDiff