Publié dans Société

Ankadindramamy - Un jeune homme et un policier tués dans un braquage

Publié le jeudi, 09 août 2018

Les habitants du Fokontany d’Ankadindramamy ont été secoués par la détonation des armes à feu en début de soirée du mercredi. C’était vers 18 heures quand une famille de grossiste en tissu a été attaquée par des bandits armés et non cagoulés. Le braquage s’est soldé par la mort d’un jeune homme qui n’est autre que le fils du commerçant attaqué  et d’un policier qui officie en tant que garde rapprochée de la famille. Une somme importante, 100 millions d’ariary selon des informations non recoupées, a été dérobée durant l’attaque qui a fait également deux blessés.

La famille commerçante allait rentrer dans son domicile quand soudain, 6 hommes armés se sont faufilés dans le portail toujours entrouvert après que la voiture des victimes ait franchi l’entrée. Bien renseignés, les bandits  se sont rués sur le policier et  ont usé leurs armes à feu en abattant sans sommation ce dernier. Ils ont ensuite raflé le sac plein d’argent se trouvant dans la voiture après avoir tiré également sur le chauffeur et  le gardien venu prêter main forte à ses employeurs. Devant les armes des bandits et leur audace, le fils du commerçant s’est mis à genoux devant eux en les suppliant de prendre tout ce qu’ils veulent. En guise de réponse, il a reçu trois balles dans le corps dont une l’a touché mortellement. Loin de se satisfaire de cette sale besogne, les brigands ont voulu également la peau du commerçant mais celui-ci a pu tout de même s’enfuir.
L’opération terminée, les six hommes armés ont quitté les lieux et se sont évaporés dans la nature en empruntant les ruelles innombrables dans cette localité.
F. R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff