Publié dans Société

Drame à Fénérive-Est - Le collectif des inspecteurs de police monte au créneau

Publié le jeudi, 01 novembre 2018

Bien qu'aucune arrestation n'ait été encore annoncée, la triste affaire liée au triple lynchage de trois inspecteurs de police par des civils déchaînés à Ambodihazinina Fénérive-Est, hante encore les esprits et soulève un vent d'indignation générale.  Pas plus tard que le 1er novembre dernier, le collectif des inspecteurs de police de Toamasina a brisé le silence pour monter au créneau.Dans un communiqué récemment lu par son président national, en l'occurrence l'inspecteur Andrianarivo Richard Rakotondrahajarizafy, le collectif a déclaré, entre autres les trois points évoqués, qu'il reste intraitable face à l'assassinat de ses trois collègues.  La demande à ce que l'enquête sur cette affaire soit accélérée, est sans doute le deuxième point important de la déclaration. Enfin pour le troisième, la reconnaissance de l'association envers les acteurs civils, militaires et syndicaux pour leurs déclarations afin de condamner cet acte barbare.


Une occasion aussi pour ce collectif des inspecteurs de police de Toamasina pour se tourner vers  le ministère afin qu'il facilite l'octroi par les familles des disparus  des différents droits en leur qualité  de victimes. En dernier ressort, il condamne les provocations de la candidate à la présidentielle Fanirisoa Ernaivo, et ce, à part bien sûr sa demande à ce qu'on applique la loi en vigueur  à tous ceux qui sont impliqués dans le triple assassinat d'inspecteurs à Ambodihazinina.
Franck R./Kamy

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff