Publié dans Société

Cyclone « Alcide » - Madagascar à l’abri des dangers

Publié le jeudi, 08 novembre 2018

La forte tempête tropicale « Alcide » a été élevée au stade de seuil de Cyclone tropical intense (CTI)  hier matin. Toutefois, la Direction générale de la météorologie (DGM) située à Ampandrianomby vient  d’annoncer que la Grande île sera épargnée des dangers potentiels. L’intensité de  ce cyclone va s’affaiblir  dans les deux prochains jours. Les techniciens suivant jour et nuit la  trajectoire et l’évolution de cette catastrophe naturelle prévoient également un autre trajet.  Cette étude met ainsi Madagascar à l’abri. Hier après-midi, vers 13 heures, son centre a été  situé à 430  km au Nord-est de Vohémar avec une vitesse moyenne de 13km/h. Ce cyclone tropical intense apporte actuellement un vent moyen à 150 km/h avec des rafales atteignant les 210 km/h.
Les préparations à prioriser
Face à de  telles catastrophes naturelles qui se profilent à l’horizon et les pluies qui s’y accompagnent, les habitants des endroits aux alentours de la trajectoire doivent toujours se préparer. Et même si l’œil du cyclone  n’atteindra pas les côtes de la Grande île et qu’il n’y a pas d’alerte cyclone à Madagascar, cela n’empêche la présence de mauvais temps. La pluie accompagnée de fortes précipitations sera attendue dans plusieurs endroits de la partie Nord de l’île ce week-end. Pour cette raison, il est impérial de s’abriter dans un endroit  sûr et  sécurisé et de renforcer  les portes et les fenêtres. En outre, s’aventurer en mer constitue un danger.  Les activités maritimes doivent ainsi cesser pour ne  pas se confronter aux vagues qui peuvent atteindre les 2,5 mètres.
Recueillis par K.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff